Synthèse de presse

02 mai 2018

11h07 | Par INSERM (Salle de presse)

Nouvelle piste thérapeutique contre le sida

Dans son édition Science et Médecine, Le Monde explique qu’« une molécule, administrée à des singes infectés par un virus proche du VIH, leur a permis de ne pas développer la maladie ». Une équipe de chercheurs du CNRS, de l’université Paris-Descartes et du CHU du Québec, s’est en effet intéressée à la molécule Q-VD-OPH, un peptide pour lutter contre l’infection par le VIH. L’étude, parue dans le Journal of Clinical Investigation, révèle que l’administration de cette molécule à des singes infectés par le VIS (virus de l’immunodéficience simienne, très proche du VIH) a permis à leur organisme de limiter l’infection et ne pas développer le sida. Le réservoir du virus dans l’organisme a même diminué

Le Monde, édition Science et Médecine, 02/05

Asthme

Le Figaro explique que l’asthme entraîne 900 décès par an. « (…) Ceci n’est pas acceptable, quels que soient l’âge et les comorbidités. On doit être capable de contrôler la maladie suffisamment en amont pour ne pas en mourir », a souligné le Nicolas Roche, président de la Société de pneumologie de langue française, lors de la présentation de la journée mondiale 2018 du 1er mai ayant pour thème « Asthme et urgence ». Un traitement de fond bien suivi permet de contrôler la maladie. Le journal explique que l’environnement professionnel est un facteur de risque. Selon l’Inserm, les boulangers-pâtissiers, les coiffeurs, les professionnels de santé, mais aussi les employés de ménage, les ouvriers du bâtiment ou encore les travailleurs du bois sont les plus concernés puisqu’ils représentent un cas sur deux d’asthme professionnel. « Le pronostic des asthmes professionnels est souvent médiocre, même après suppression de l’exposition à la substance qui le provoque », indique l’Inserm.

Le Figaro, 02/05

En Bref

La Croix se penche sur les relations qui changent entre garçons et filles au collège. « En primaire, filles et garçons se côtoient mais ne jouent pas souvent ensemble. C’est au collège qu’ils vont véritablement commencer à partager des moments et des activités, même si, avant d’en arriver là, ils passent par une phase de distance et d’observation », explique Catherine Jousselme, pédopsychiatre, co-auteure de l’étude « Portraits d’adolescents » publiée par l’Inserm. Elle ajoute : « La quête identitaire, majeure au collège, est devenue tellement difficile qu’elle engendre une violence verbale et parfois même physique dans certains établissements (…) ».

La Croix, 02/05

Des chercheurs américains du Wake Forest Baptist Medical Center ont découvert, dans le cadre de leurs travaux sur les singes, qu’une alimentation riche en aliments végétaux (régime méditerranéen) améliorait de 7% les bonnes bactéries vivant dans l’intestin, contre 0,5% pour un régime occidental plus axés sur la viande, rapporte Santemagazine.fr. Hariom Yadav, auteur principal de l’étude, explique : « Nous avons environ 2 milliards de bonnes et de mauvaises bactéries vivant dans notre intestin. Si les bactéries sont d’un certain type et mal équilibrées, notre santé peut en souffrir ».

Santemagazine.fr, 01/05

Dans un entretien accordé au Monde, le pédopsychiatre Daniel Marcelli estime que l’excès d’écrans chez les moins de 3 ans peut entraîner un trouble de neuro-développement. Il constate, avec tous les professionnels de la petite enfance, l’apparition de comportements inquiétants avec une fréquence croissante. Il explique : « Un faisceau d’arguments cliniques plaide en faveur de la description d’un trouble neuro-développemental nouveau : l’exposition précoce et excessive aux écrans (EPEE) (…) ».

Le Monde, édition Science et Médecine, 02/05

Le Monde a testé, comme 23 personnes de l’équipe de gastro-entérologie de l’hôpital Saint-Antoine à Paris (AP-HP), infirmiers, médecins, internes, aides-soignants, soit environ la moitié du service, l’application mobile du projet « In Their Shoes » qui permet à des soignants de s’immerger, pendant 36 heures, dans le quotidien des personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Cette application a été développée par le laboratoire pharmaceutique Takeda et conçue avec l’Association François Aupetit (AFA).  

Le Monde, édition Science et Médecine, 02/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube