Synthèse de presse

21 août 2019

11h12 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

Schizophrénie et bipolarité : le cerveau des personnes à risque différent

Des chercheurs néerlandais, dont les travaux sont publiés dans la revue Biological Psychiatry, ont découvert des différences entre les cerveaux de personnes issues de familles avec des antécédents de schizophrénie ou de troubles bipolaires, rapporte Pourquoidocteur.fr. « Nous nous sommes intéressés à la relation entre ce risque augmenté de schizophrénie et de troubles bipolaires et le développement du cerveau », explique Sonja M.C. de Zwarte, auteure principale de l’étude du Centre Médical de l’Université d’Utrecht dans les Pays-Bas. Les chercheurs ont ainsi pu observer que les proches de patients atteints de troubles bipolaires avaient des volumes inter-crâniens plus larges, tandis que les parents de schizophrènes avaient des volumes cérébraux plus petits comparés à des participants issus de familles sans antécédents de troubles mentaux. « La taille du volume intracrânien est considérée comme un marqueur du développement précoce du cerveau. Ainsi, nos résultats suggèrent que le risque familial de ces troubles influence le développement du cerveau dès le début de la vie, et d’une manière différente », développe Zwarte.

Pourquoidocteur.fr, 20/08

VIH et cancer : l’immunothérapie efficace

Chez les patients séropositifs atteints d’un cancer, l’immunothérapie serait efficace et bien tolérée, selon des chercheurs français. Une équipe des services d’oncologie médicale et des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP et de Sorbonne Université, dirigée par le Pr Jean-Philippe Spano en collaboration avec une équipe de l’AP-HM et d’Aix-Marseille Université a formé une cohorte de « personnes vivant avec le VIH et atteintes de cancer traitées par immunothérapie dans le cadre de soins courants ». Elle rassemblait 23 patients séropositifs, dont 21 souffraient d’un cancer des poumons non à petites cellules, 1 d’un mélanome métastatique et 1 d’un cancer de la tête et du cou. Tous ont bénéficié d’une immunothérapie dans la prise en charge de leur cancer entre mai 2014 et janvier 2019. Au total, « 21 patients ont été traités par l’anticorps monoclonal nivolumab anti-PD-1 et deux patients par l’anticorps monoclonal anti-PD-1 pembrolizumab ». En suivant l’évolution du cancer par radiographie, les médecins ont pu confirmer un degré d’efficacité équivalent à ceux de la population générale. Selon les chercheurs, « ces données de vie réelle semblent montrer que l’utilisation de l’immunothérapie est envisageable en sécurité chez les personnes vivant avec le VIH atteintes de cancer ».

Destinationsante.com, 20/08

En Bref

Les 72 parlementaires qui composent la commission spéciale de l’Assemblée nationale mise en place pour plancher sur le projet de loi bioéthique démarrent leurs auditions le 26 août pour une durée de quinze jours. Une quarantaine d’heures d’entretiens sont au programme. Le texte sera examiné par la commission le 9 septembre. Ce jour-là, les ministres de la Santé Agnès Buzyn, de la Justice Nicole Belloubet et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Frédérique Vidal, seront auditionnées. L’examen du projet de loi débutera dans l’hémicycle le 23 septembre.

L’Opinion, 21/08

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube