Synthèse de presse

23 mai 2018

11h18 | Par INSERM (Salle de presse)

Ebola en RDC : identification de la souche Zaïre

Dans un communiqué publié le 21 mai, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, salue l’identification de la source virale de l’épidémie d’Ebola, qui sévit depuis deux semaines en République démocratique du Congo (RDC), souligne Francetvinfo.fr. L’identification a été faite en collaboration par les équipes de l’Inserm de Montpellier et de l’institut national de recherche biomédicale de Kinshasa (INRB), indiquent Francetvinfo.fr et Destinationsante.com. « Le déploiement de vaccins et de possibles traitements comme les antiviraux ou les anticorps neutralisants dépend de la caractérisation du virus responsable de l’épidémie », rappelle l’Inserm. La souche identifiée en RDC est appelée Ebola Zaïre.

Destinationsante.com, Francetvinfo.fr, 22/05

Les bénéfices du poisson pour le cœur

Le Figaro rapporte que « des scientifiques américains confirment les bénéfices de la consommation régulière de poisson contre les maladies cardiovasculaires ». L’American Heart Association (AHA) vient de rappeler, dans un document dans la revue Circulation, que manger régulièrement du poisson, et notamment du poisson riche en oméga 3, n’a pas seulement des vertus pour la mémoire, mais permet aussi de se protéger contre les maladies cardiovasculaires. Prendre au moins deux repas à base de poisson par semaine a des bénéfices confirmés sur la santé, « surtout lorsqu’il remplace des viandes riches en graisses saturées susceptibles de boucher les artères », explique le Pr Eric B. Rimm, professeur de nutrition à l’école de santé publique T.H. Chan de Harvard (Etats-Unis) et directeur du comité de révision des recommandations nutritionnelles de l’AHA. Pour rendre leurs conclusions, les experts se sont appuyés sur des études scientifiques réalisées au cours des décennies 2000 et 2010.

Le Figaro, 23/05

En Bref

Au moins dix personnes infectées par le virus Nipah, transmis par la chauve-souris, sont mortes ces deux dernières semaines dans l’Etat du Kérala, dans le sud de l’Inde, souligne Lefigaro.fr. Toutes les victimes ont été recensées dans le district de Kozhikode. Parmi elles, on dénombre plusieurs membres d’une même famille et l’infirmière qui les a pris en charge. Un responsable du district a précisé à l’AFP que deux cas confirmés étaient encore hospitalisés, et qu’une centaine de personnes ayant été en contact avec les malades ont été placées en quarantaine. Plus de 60 échantillons de sang sont en cours d’analyse, ajoutent les autorités.

Lefigaro.fr, 22/05

Pourquoidocteur.fr indique que, selon une étude de l’Inserm et de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Dress), 16,6% des femmes enceintes ont fumé plus d’une cigarette par jour pendant leur troisième trimestre de grossesse en 2016. Depuis 2010, la consommation de tabac pendant la grossesse n’a pas diminué. Une nouvelle étude parue sur le site de Nature montre qu’une supplémentation en vitamine C pendant la grossesse permettrait de diminuer l’impact du tabac sur les poumons de l’enfant.

Pourquoidocteur.fr, 23/05

« Une équipe de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) est parvenue à induire chez la limace de mer un comportement réflexe généralement acquis à l’issue d’une longue phase d’apprentissage, simplement en lui injectant un cocktail d’ARN prélevé sur une de ses congénères qui avait subi ce conditionnement », explique Le Monde dans son édition Science et Médecine. Ces travaux ont été publiés dans la revue eNeuro le 14 mai.

Le Monde, édition Science et Médecine, 23/05

Santemagazine.fr explique que « les rythmes circadiens, ces variations naturelles du comportement sur une période de 24 heures, sont connus pour affecter l’ensemble de l’organisme ». « Les données de la recherche scientifique montrent que presque toutes les fonctions biologiques sont soumises à ce rythme. Les exemples de cette activité cyclique sont innombrables », précise l’Inserm. Des chercheurs de l’université de Glasgow constatent, dans une étude, qu’un rythme circadien perturbé est associé à un risque accru de troubles de l’humeur, y compris la dépression et le trouble bipolaire. Ils ont utilisé les données de 91 105 personnes enregistrées dans une cohorte britannique appelée Biobank.

Santemagazine.fr, 22/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube