Synthèse de presse

26 septembre 2018

11h11 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Tests génétiques

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu ce matin un avis favorable pour l’extension à tous les Français en âge de procréer des tests génétiques préconceptionnels censés éviter les maladies graves et incurables. Dans son édition Science et Médecine, Le Monde explique en outre que « l’analyse de l’ADN circulant dans le sang de la femme enceinte permet de détecter de plus en plus d’anomalies chez l’enfant à naître ». Le CCNE, qui salue ce progrès, notamment dans le cas de la trisomie 21, souligne la nécessaire réflexion éthique avant l’élargissement de ce dépistage non invasif à d’autres affections génétiques. Ilana Löwy, directrice de recherche émérite à l’Inserm, biologiste de formation et historienne des sciences, retrace, dans une interview au journal, l’histoire du diagnostic prénatal. Elle souligne : « A partir des années 1970-1980, le diagnostic prénatal a pu devenir routinier, d’abord pour les femmes à risques – surtout de maladies héréditaires et, pour les femmes de plus de 35 ans, de trisomie 21 – puis pour toutes les femmes enceintes ».

20Minutes.fr, 25/09, Le Monde, édition Science et Médecine, Libération, 26/09

Un paraplégique a pu remarcher

La-croix.com rapporte qu’« un jeune homme paralysé des jambes après un accident, a réussi à marcher aux Etats-Unis avec l’aide d’une électrode péridurale et d’un stimulateur électrique commandé de l’extérieur. Une méthode déjà connue, mais ici miniaturisée ». Les chirurgiens et médecins de rééducation physique de la clinique Mayo de Rochester (Minnesota) ont procédé par une méthode de stimulation électrique de la moelle épinière. « En réalité, les chercheurs américains ont repris l’idée des années 1980 de Pierre Rabischong de l’université de Montpellier, en en miniaturisant les éléments », constate Alain Privat, neurobiologiste à l’Inserm de Montpellier. Au total, en un an, le jeune homme a parcouru 102 mètres, soit la longueur d’un terrain de football, indique l’étude dirigée par les médecins Kristin Zhao, directrice du laboratoire de technologie de la restauration, et Kendall Lee, neurochirurgien et directeur des laboratoires d’ingénierie neuronale.

La-croix.com, 25/09

En Bref

Le Figaro rappelle que, fin juillet, une étude de l’Institut Pasteur dans Frontiers in microbiology a montré que la transmission bactérienne avec la tique pourrait être bien plus rapide que ce que pensaient les scientifiques. La bactérie en cause dans la maladie de Lyme a été détectée « dans les glandes salivaires des tiques adultes avant le repas sanguin », expliquent les chercheurs. L’infection se produirait donc dès les premières 24 heures, voir 12 heures si l’on est piqué par une nymphe. Par ailleurs, en infectant des souris, les chercheurs ont montré que les diverses souches de la bactérie pourraient se comporter différemment chez l’hôte, ce qui expliquerait la variété des symptômes cliniques observés chez les patients.

Le Figaro, 26/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube