Synthèse de presse

28 juin 2018

11h20 | Par INSERM (Salle de presse)

La mortalité infantile ne baisse plus en France

Selon le bilan démographique publié par l’Insee, 2 900 enfants sont décédés en France en 2016, soit 3,7 décès d’enfants de moins d’un an pour 1 000 naissances, un taux qui ne parvient pas à baisser depuis 10 ans, explique Atlantico.fr. Stéphane Gayet, médecin au CHU de Strasbourg, chargé d’enseignement à l’Université de Strasbourg et conférencier, qui répond aux questions d’Atlantico.fr, rappelle qu’« en France, les données statistiques concernant la mortalité et la morbidité infantiles proviennent de différentes sources épidémiologiques. Concernant la mortalité, il s’agit des certificats de décès, analysés par l’Inserm (…) ». 

Atlantico.fr, 27/06

En Bref

Emmanuel Martinod, le concepteur et réalisateur des premières greffes de trachée dans le monde, explique dans Paris Match leur intérêt et leurs applications. Il souligne : « Sur 13 opérés, un seul est décédé à 90 jours d’un AVC de cause inexpliquée. Il n’y a eu aucune complication liée au greffon ou au stent ». Et d’ajouter : « Notre recul est de sept ans pour le patient le plus ancien et de neuf mois pour le plus récent ».

Paris Match, 28/06

Le Point note que des chercheurs suisses ont découvert, dans le tissu adipeux, l’existence de trois populations distinctes de cellules précurseurs de cellules graisseuses. L’une d’elles, baptisée Aregs, serait capable de bloquer la production d’adipocytes et ainsi de stopper le stockage des graisses.

Le Point, 28/06

Sciences et Avenir souligne que, selon des scientifiques du Georgia Institute of Technology à Atlanta (Etats-Unis), les personnes les plus sujettes à la rêverie au quotidien obtenaient de meilleurs scores aux tests de capacité intellectuelle et de créativité. « Le réseau du mode par défaut (RMD) est une découverte fortuite permise par l’imagerie cérébrale, rappelle le neuropsychologue Francis Eustache, directeur de recherche Inserm au CHU de Caen (Calvados). Pour avoir un référentiel lors des examens, on demandait aux personnes de ne pas se concentrer sur une activité particulière (…) »

Sciences et Avenir, 01/07

Antoine Lutz, directeur de recherche Inserm au Centre de recherche en neurosciences de Lyon (Inserm-CNRS), qui a étudié le fonctionnement du cerveau de grands méditants, accorde une interview à L’Obs dans laquelle il explique que « les effets de la méditation sur le cerveau favorise la compassion ». Il souligne : « On a montré qu’un entraînement à la méditation de huit semaines à trois mois, à raison de 20 à 45 minutes par jour, suffit à modifier le comportement du cerveau ».

L’Obs, 28/06

L’université de Strasbourg organise du 29 juin au 1er juillet au Palais de la musique et des congrès de Strasbourg les premières rencontres internationales Science art méditation (SAM). Des tables-rondes, ateliers, performances artistiques, alliant témoignages, échanges avec le public, débats scientifiques, danse et concerts, auront lieu durant ces trois jours. Y participeront notamment des chercheurs de l’Inserm, du CNRS et de l’université de Strasbourg.

Francebleu.fr, 28/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube