Synthèse de presse

27 juin 2018

11h30 | Par INSERM (Salle de presse)

Aliments ultra-transformés et maladies digestives

Une étude souligne le lien entre les produits industriels alimentaires et des troubles digestifs, notamment le syndrome du côlon irritable, expliquent Le Monde dans son édition Science et Médecine et Topsante.com. « Ce sont des troubles digestifs très fréquents, pour lesquels on ne retrouve pas de pathologie organique mais qui provoquent un inconfort digestif régulier », souligne le Dr Chantal Julia (équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle, université Paris-XIII), qui a coordonné les travaux publiés le 15 juin dans l’American Journal of Gastroenterology. L’étude a porté sur les données alimentaires de 33 343 participants de la cohorte NutriNet-Santé.

Topsante.com, 26/06, Le Monde, édition Science et Médecine, 27/06

Pesticides : lancement d’une étude pour mieux connaître l’exposition de la population

L’Anses lance une première campagne nationale visant à améliorer les connaissances sur les pesticides présents dans l’air ambiant et ainsi mieux connaître l’exposition de la population sur le territoire national. Les résultats permettront à terme de définir une stratégie de surveillance dans ce domaine. D’une durée d’un an, elle comprendra l’analyse d’environ 80 substances, sur 50 sites de mesures, en France métropolitaine et dans les départements et régions d’outre-mer. Un total d’environ 1 500 échantillons sera prélevé sur cette période. L’Anses explique : « Les substances ciblées entrent dans la composition des produits phytopharmaceutiques ainsi que de certains biocides, médicaments vétérinaires et antiparasitaires à usage humain. Elles ont été priorisées sur la base de leurs caractéristiques de danger et de critères d’utilisation, d’émission et de persistance dans l’air ».

Santemagazine.fr, 26/06

En Bref

La Tribune indique que le député France insoumise de la Gironde, Loïc Prud’homme, a présenté vendredi dernier sa proposition de loi visant à protéger les populations des pesticides par l’instauration de zones tampons. D’une largeur de 200 mètres, il serait interdit d’y pulvériser des produits contenant des molécules cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques ou des perturbateurs endocriniens. Le quotidien rappelle qu’une étude de l’Inserm de 2013 établit des liens « de présomptions fortes et moyennes » entre une exposition à des pesticides et un certain nombre de maladies graves ou mortelles.

La Tribune, 27/06

Le Monde explique qu’un panel choisi de vingt experts s’est réuni à l’Institut Pasteur de Paris, les 21 et 22 juin, pour débattre autour de la question des fléaux épidémiques devant un public de chercheurs et d’acteurs de la santé publique. L’objectif est de mieux se préparer à cette menace multiforme et difficilement saisissable. « La grippe reste notre pire cauchemar », indique Arnaud Fontanet, responsable de l’unité épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur, coorganisateur de ce colloque.

Le Monde, édition Science et Médecine, 27/06

Le début du mois de juin a été marqué par une nette progression de l’épidémie de varicelle. De cinq foyers d’activité forte ou modérée et un taux d’incidence de 14 cas pour 100 000 habitants la semaine du 4 au 10 juin, les chiffres sont passés à 10 foyers et un taux d’incidence de 27 cas pour 100 000 habitants, selon les données du réseau Sentinelles. Dix foyers régionaux ont été observés, et la région Bourgogne-Franche-Comté est la plus touchée.

Francesoir.fr, Topsante.com, 26/06

Une étude menée par des chercheurs de l’école de santé publique de Harvard (Etats-Unis) auprès de plus de 4 000 PNC (personnel navigant commercial) et pilotes pour mesurer l’impact des vols en haute altitude sur leur santé, et publiée dans la revue Environmental Health, montre une augmentation du risque de plusieurs cancers pour les femmes par rapport à la population générale américaine. Elles ont quatre fois plus de cancers de l’utérus ou de la peau (hors mélanome), deux fois plus de mélanomes, mais aussi une augmentation du risque de cancer digestif, de cancer du sein ou du col de l’utérus et de cancer de la thyroïde. Pour les hommes, l’augmentation du risque n’est pas significative statistiquement.

Le Figaro, 27/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube