Synthèse de presse

29 mai 2019

12h32 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

Chronicité et récidives de l’eczéma

Des équipes de l’Inserm, de l’université Claude-Bernard Lyon-1, de l’Ecole normale supérieure de Lyon et du CNRS, dont les travaux sont publiés dans The Journal of Allergy and Clinical Immunology, ont découvert que les allergènes persistent plusieurs semaines dans la peau dans les zones concernées et que des cellules immunitaires impliquées dans la réaction y prolifèrent, rapportent Frequencemedicale.com, Santemagazine.fr et Le Point. Si ces cellules immunitaires luttent contre l’intrus, elles aggravent le phénomène inflammatoire. Au moindre nouveau contact avec l’allergène, le processus allergique se réenclenche et la plaque d’eczéma, pourtant guérie, resurgit.

 Eczéma : la chronicité des plaques élucidée –  Le Point   29/05

 Dermatologie Eczéma de contact : des chercheurs expliquent la récidive et la chronicité, Frequencemedicale.Com   28/05

Eczéma : pourquoi les plaques reviennent au même endroit ? –  Santemagazine.Fr  28/05 

Bouleversement du domaine de la santé par le big data

La Croix explique que « l’exploitation de bases de données de santé modifie depuis plusieurs années le champ de la recherche médicale et du traitement de certains patients ». Rodolphe Thiebaut, chercheur spécialiste de santé publique, professeur à l’université de Bordeaux et qui dirige un laboratoire de l’Inserm de « statistiques pour la médecine translationnelle », souligne : « Le big data a littéralement transformé la recherche ». Rodolphe Thiebaut travaille notamment sur l’évaluation de l’efficacité des vaccins, et il indique : « D’une part, les possibilités techniques ont évolué et nous donnent accès à des milliers de données nous permettant de décortiquer tout ce que le vaccin engendre chez un individu. D’autre part, il est possible de vérifier nos résultats grâce à des bases de données. » Ainsi, « alors qu’on mettait auparavant dix ou quinze ans à développer un vaccin, ce temps a été divisé par trois. » Face à la multiplication des initiatives, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) doit publier, ce 29 mai, un avis intitulé « Données massives et santé. Une nouvelle approche des enjeux éthiques ».

 Le big data bouleverse le domaine de la santé –  La Croix   29/05

En Bref

Dans son édition Science et Médecine, Le Monde rend compte des travaux, publiés dans la revue Science, d’une équipe de l’université de Cambridge, conduite par le Français Jérôme Jullien, pour comprendre le phénomène de régénération du têtard (grenouille xénope). L’équipe a constaté que les cellules d’organisation de la régénération (ROC) ont un comportement de « chef d’orchestre ». Le journal explique : « Les ROC sécrètent des facteurs de croissance qui eux-mêmes stimulent le développement de toutes les cellules nécessaires à la repousse de la queue ». Jérôme Jullien, qui s’apprête à rejoindre l’Inserm, à Nantes, va se pencher sur d’autres organes de l’amphibien, comme les pattes, qui elles aussi peuvent repousser.  Le têtard, modèle de régénération –  Le Monde, 29/05 

20 Minutes revient sur l’enquête de Santé publique France publiée hier qui montre que, depuis 2016, le nombre de fumeurs quotidiens a baissé de 1,6 million. Cependant, alors que 19,4 % des Français ayant au moins le bac fument, ils sont 28,2 % parmi les non-diplômés. Fabienne El Khoury, chercheuse postdoctorale à l’Inserm, au sein de l’équipe de recherche en épidémiologie, explique que « dans l’idéal, il faudrait des politiques de prévention générale, mais également des politiques de prévention particulières pour les populations défavorisées. Une des propositions que nous testons, c’est d’offrir des substituts nicotiniques ou des cigarettes électroniques aux adultes défavorisés ». « Il faudrait une prévention spécifique pour les plus défavorisés »  20 Minutes   29/05
 
L’équipe de recherche du Pr Bente Karlund Pederson à l’université de Copenhague (Centre sur l’inflammation et le métabolisme) montre, en étudiant des hommes jeunes et en bonne santé qui faisaient environ 10 000 pas par jour, que le sport dope le système immunitaire. Ces hommes pouvaient se permettre d’avaler plus de 2 000 calories par jour sans déclencher d’effets métaboliques délétères, notamment sans provoquer l’apparition d’une obésité viscérale qui fait le lit de l’inflammation de l’organisme (méta-inflammation) avec des conséquences négatives sur le système immunitaire. Une protéine, fabriquée dans les muscles et capable de stimuler le système immunitaire, « l’interleukine-6 (IL-6) joue un rôle en dirigeant les cellules NK (Natural Killer) sur les sites tumoraux pendant l’exercice », explique l’équipe du Pr Pederson.  Le sport dope le système immunitaire –  Le Figaro   29/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube