Synthèse de presse

04 avril 2018

11h20 | Par INSERM (Salle de presse)

Course aux données de santé

L’Express explique qu’Emmanuel Macron a annoncé un « hub » rassemblant les dossiers médicaux des hôpitaux et des médecins de ville. L’hebdomadaire souligne le manque de données médicales facilement exploitables en France  pour développer l’intelligence artificielle (IA) dans le domaine de la santé, comme l’a rappelé le député et mathématicien Cédric Villani dans le rapport remis le 29 mars au président de la République. « Pour alimenter leurs algorithmes, des start-up comme Therapixel (lecture automatisée de mammographies) ou Cardiologs (analyse d’électrocardiogrammes) ont dû chercher aux Etats-Unis, en Chine, au Royaume-Uni ou en Inde les dizaines de milliers de radios ou d’électrocardiogrammes (ECG) dont elles avaient besoin », souligne l’hebdomadaire. Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d’éthique, fait le point dans L’Express sur les enjeux en matière de santé. Selon lui, « la réflexion éthique autour de l’IA commence à peine ».

L’Express, 04/04

En Bref

Dans l’édition Science et Médecine du Monde, la journaliste Pascale Santi rend compte d’une étude britannique publiée dans la revue Aging Cell qui vient de démontrer que des cyclistes de 75 ans avaient un profil immunitaire de personnes de 20 ans. Les chercheurs ont étudié un groupe de 125 adultes de 55 à 79 ans qui ont fait du vélo pendant une grande partie de leur vie et le pratiquent encore à raison de deux heures et demie par semaine, avec une intensité modérée mais de façon constante. La professeure Janet Lord, directrice de l’Institut de l’inflammation et du vieillissement de l’université de Birmingham (Grande-Bretagne), et coauteure de cette étude, souligne : « Le système immunitaire s’affaiblit à partir de la vingtaine, ce qui explique pourquoi les personnes âgées sont plus sensibles aux maladies comme la polyarthrite rhumatoïde et, potentiellement, le cancer. Cela signifie que les cyclistes ont une protection supplémentaire contre tous ces problèmes ».

Le Monde, édition Science et Médecine, 04/04

Dans son Hors-Série « Guide de la mémoire », Le Point explique que « si le lien entre le sommeil et la mémoire est établi depuis longtemps, on commence à peine à comprendre les mécanismes à l’œuvre ». Géraldine Rauchs, chercheuse à l’Inserm, au centre Cyceron, à Caen, qui a mis en évidence une fonction du sommeil dans l’organisation de la mémoire, le tri des souvenirs, souligne que l’hippocampe « est le chef d’orchestre de la mémoire. (…) Pour continuer à être efficace et faire de nouveaux apprentissages, l’hippocampe doit « effacer » des données. Sinon il saturerait ».

Le Point, Hors-Série – Guide, 03/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube