Synthèse de presse

06 novembre 2019

12h08 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

L’activité physique au travail pas forcément bonne pour le cœur

Capital.fr rend compte d’une étude menée par l’Inserm en collaboration avec une équipe australienne qui alerte quant aux risques éventuels de l’exercice physique au travail (port de charges lourdes…) sur la santé cardiovasculaire. Les équipes de Jean-Philippe Empana et Xavier Jouven, Pierre Boutouyrie (Inserm/Université de Paris) qui ont collaboré avec Rachel Climie du Baker Heart Institute de Melbourne, se sont appuyées sur les données de l’Enquête Prospective Parisienne III. Cette étude française suit depuis dix ans l’état de santé de plus de 10 000 volontaires, âgés de 50 à 75 ans et recrutés au cours d’un bilan de santé au Centre d’examen de santé de Paris. Les chercheurs constatent que des efforts physiques répétés, comme le port de charges lourdes, exposeraient davantage les travailleurs au risque d’un arrêt cardiaque.

Capital.fr, 05/11

Lire le communiqué de presse du 04/11/2019: “Toute activité physique est-elle bonne pour le cœur ?

Un vaccin contre la gastro pourrait aider à soigner le cancer

Les chercheurs de l’Inserm ont découvert qu’un vaccin contre le virus de la gastro permettrait de lever la résistance aux immunothérapies chez les patients atteints de cancer, rapporte Topsante.com. « Dans cette étude, notre équipe de recherche s’est intéressée à des tumeurs pédiatriques telles que les neuroblastomes, des cancers agressifs qui ne répondent pas aux immunothérapies existantes », soulignent des chercheurs du Centre de recherche de cancérologie de Lyon et de Gustave-Roussy. Dans un premier temps, les chercheurs ont testé in vitro 14 vaccins différents disponibles commercialement. Puis, ils les ont testés in vivo sur des neuroblastomes. Ils ont ainsi constaté que les vaccins contre le virus de la gastro (le rotavirus), injectés directement dans la tumeur, la faisait régresser et parfois disparaître. « Nos résultats démontrent que les Rotavirus contenus dans les vaccins contre la gastroentérite peuvent rendre sensibles à l’immunothérapie des tumeurs qui seraient naturellement résistantes », souligne Christophe Caux, chercheur à l’Inserm.

Topsante.com, 05/11

Lire le communiqué de presse du 05/11/2019: “Un vaccin pour lever la résistance aux immunothérapies

En Bref

Serge Hercberg, professeur de nutrition à l’université Paris XIII-hôpital Avicenne, équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle (Inserm/INRA/CNAM/UP13), et Benoît Vallet, directeur général de la santé de 2013 à 2018, professeur affilié à Sciences Po Paris, publient une tribune dans Le Monde intitulée : « Une transparence nutritionnelle incomplète ». Deux ans après l’adoption du Nutri-Score, l’étiquetage des aliments est désormais apposé sur les produits de 200 marques en France. Serge Hercberg et Benoît Vallet plaident cependant pour qu’il soit rendu obligatoire à l’échelle européenne.

Le Monde, édition Science et Médecine, 06/11

L’Express, qui titre un article « Cancer de la prostate. Briser le tabou du dépistage », explique que de nouvelles avancées scientifiques pourraient permettre de mieux repérer les patients atteints de tumeurs agressives. Cela permettrait de sauver plus de 8 000 Français par an, indique l’hebdomadaire. Selon Olivier Cussenot, professeur d’urologie, chef de service à l’hôpital Tenon (AP-HP), à Paris, et expert pour l’Institut national du cancer, « les dernières avancées scientifiques permettent la mise en place d’un dépistage performant. La politique officielle en la matière devrait être revue ».

L’Express, 06/11

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube