Brèves
  • Accueil
  • > Brèves
  • > Santé publique
  • > Rééducation orthoptique et limitation de l’exposition aux écrans : un duo gagnant pour traiter les vertiges dus aux troubles de la convergence chez l’enfant

Rééducation orthoptique et limitation de l’exposition aux écrans : un duo gagnant pour traiter les vertiges dus aux troubles de la convergence chez l’enfant

19 août 2019 - 15h10 | Par INSERM (Salle de presse) | Santé publique

boy and girl standing in front of laptop

© stem.T4L on Unsplash

Afin de voir nettement les objets, nos yeux doivent être capables de « faire le point » en superposant parfaitement les images perçues par chacun des yeux : en louchant (convergeant), lorsque l’objet est proche, et en relâchant cette convergence, lorsque le regard passe d’un objet proche à un objet plus éloigné. Cette capacité de nos deux yeux à effectuer ensemble des mouvements symétriques et coordonnés (même vitesse et même amplitude) est appelée vergence binoculaire. Les troubles dits de la vergence ou troubles orthoptiques sont donc caractérisés par une mauvaise coordination des deux yeux. Ils peuvent générer chez les enfants des symptômes handicapants (vertiges, instabilité, difficultés à la lecture…) qui peuvent être responsables d’absentéisme scolaire et de troubles des apprentissages.

Une équipe de chercheurs dirigée par Sylvette R. Wiener-Vacher (PH, AP-HP) et Maria Pia Bucci (chercheuse CNRS) dans l’unité 1141 « NeuroDiderot : maladies neurodéveloppementales et neurovasculaires » (Inserm/Université de Paris), avait déjà montré que des troubles de vergence devaient être recherchés chez tous les enfants atteints de vertiges dont l’examen neurologique et vestibulaire[1] était normal. Les nouveaux travaux de cette équipe, publiés dans Frontiers in Integrative Neuroscience , montrent que les vertiges liés aux problèmes de vergence chez l’enfant pourraient être traités par l’association d’une rééducation orthoptique et d’une diminution de l’utilisation des écrans.

Pendant 3 ans, l’équipe de recherche a évalué l’efficacité de la rééducation orthoptique sur des enfants adressés au service ORL de l’hôpital Robert-Debré – AP-HP pour des vertiges. 49 enfants présentant une insuffisance de convergence comme seule cause de leurs symptômes ont participé à cette étude. 109 enfants en bonne santé ont servi de témoins. Chaque enfant a été suivi pendant 9 mois, et tous ont effectué une évaluation orthoptique (bilan des capacités de vergence) ainsi que des enregistrements des mouvements oculaires à différentes étapes de l’étude : avant et 3 mois après le début de la rééducation orthoptique, puis 6 mois après la fin de la rééducation. Les chercheurs ont aussi conseillé à tous les enfants de réduire leur utilisation d’écrans vidéo qui était intensive (~ 3,6 h par jour) et qui apparaissait comme un potentiel facteur aggravant. 

Chez tous les patients, les vertiges avaient disparu après la fin de la rééducation orthoptique et tous les paramètres des mouvements oculaires s’étaient nettement améliorés.  6 mois après la fin de la rééducation, ces paramètres étaient toujours positivement stables.

Ces résultats indiquent que le traitement orthoptique, associé aux instructions visant à réduire l’utilisation d’écrans, montre un effet significatif à long terme sur les symptômes de vertiges ainsi que sur les performances oculomotrices des enfants suivis.

« Ces nouveaux résultats pourraient avoir un effet positif sur la reconnaissance de l’efficacité de la rééducation orthoptique, qui est encore controversée », précisent les auteurs.

Les résultats de cette étude suggèrent de plus que l’utilisation intensive des écrans peut aggraver des problèmes orthoptiques latents. Les chercheurs précisent « Aujourd’hui, de nombreux enfants sont exposés aux écrans vidéo pendant de longues périodes. L’augmentation du nombre de patients présentant des symptômes dus aux problèmes de vergence que nous observons ces dernières années pourrait être expliquée par ce mode de vie. » Les auteurs recommandent ainsi l’inclusion d’un bilan orthoptique dans les tests cliniques pour les enfants qui souffrent de vertiges ainsi qu’une réduction de l’exposition aux écrans vidéo, particulièrement chez les enfants présentant des troubles de vergence.

 

[1] Le vestibule est une partie de l’oreille interne impliquée dans l’équilibre.

POUR CITER CET ARTICLE :
Brève – Salle de Presse Inserm Rééducation orthoptique et limitation de l’exposition aux écrans : un duo gagnant pour traiter les vertiges dus aux troubles de la convergence chez l’enfant Lien : https://presse.inserm.fr/reeducation-orthoptique-et-limitation-de-lexposition-aux-ecrans-un-duo-gagnant-pour-traiter-les-vertiges-dus-aux-troubles-de-la-convergence-chez-lenfant/36114/
Voir les sources

Dizziness and Convergence Insufficiency in Children: Screening and Management

Sylvette R. Wiener-Vacher1,2*, Sidney I. Wiener3, Layla Ajrezo1, Rima Obeid1, Damir Mohamed4, Priscilla Boizeau4, Corinne Alberti4,5 and Maria Pia Bucci1,2

1 Pediatric Balance Evaluation Center (EFEE), ENT Department, AP-HP, Hôpital Robert Debré, Université de Paris, Paris, France

2 Hopital Robert Debré, UMR1141 Inserm-Université de Paris, Paris, France

3 Center for Interdisciplinary Research in Biology (CIRB), College de France, CNRS, Inserm, PSL Research University, Paris, France

4 Clinical Epidemiology Unit, AP-HP, Hôpital Robert Debré, Paris, France

5 UMR-S 1123, CIC-EC 1426, Inserm, Université de Paris, Paris, France

 

Frontiers in Integrative Neuroscience : https://doi.org/10.3389/fnint.2019.00025

 

fermer
fermer
RSS Youtube