Synthèse de presse

12 janvier 2018

11h51 | Par INSERM (Salle de presse)

Vers un test de détection précoce de l’anévrisme intracrânien

Santemagazine.fr revient sur la découverte de chercheurs de l’Institut du thorax à Nantes et à l’Inserm d’une nouvelle mutation génétique dans l’anévrisme intracrânien qui ouvre la perspective de détecter l’anomalie précocement. Les chercheurs, qui ont étudié l’ADN de familles touchées par cette pathologie, ont mis en évidence une mutation commune sur le gène ANGPTL6. Ils ont également démontré que les personnes présentant cette particularité génétique et souffrant par ailleurs d’hypertension artérielle avaient un risque accru d’anévrisme. Il est ainsi désormais possible d’envisager la mise au point d’un test sanguin capable de repérer précocement ces anomalies génétiques et d’évaluer le risque de rupture d’anévrisme.

Santemagazine.fr, 12/01

Lait infantile contaminé : Bercy veut des sanctions

Entre le début de l’affaire de lait infantile contaminé, mi-août, et début décembre, l’agence Santé publique France a recensé 35 nourrissons atteints de la salmonellose. Après les doutes sur la gestion par Lactalis de la crise du lait infantile contaminé par la salmonelle sur son site de Craon (Mayenne), la grande distribution est à son tour prise dans la tourmente. Les grandes enseignes ont reconnu le 10 janvier avoir continué à vendre des produits interdits dans leurs rayons après le 21 décembre. Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, a affirmé : « Cette affaire est grave, elle a donné lieu à des pratiques inacceptables, qui doivent être sanctionnées ».

Le Figaro, 12/01

En Bref

 Le Parisien Week-end rend compte des avancées dans la lutte contre la mucoviscidose. Le journal explique que « si cette maladie génétique reste incurable, des progrès sont réalisés ». Olivier Tabary, du centre de recherche Saint-Antoine, rattaché à l’Inserm, explique : « Il n’existe pas une, mais plusieurs mucoviscidoses. Trouver un médicament unique ressemble à une mission impossible ». A Paris, le Centre de recherche Saint-Antoine travaille actuellement sur une thérapie prometteuse. Une première étude pourrait débuter en 2019.

Le Parisien Week-end, 12/01

L’émission « La Tête au carré » diffusée sur France Inter, hier, a tenté de répondre à la question : « Le microbiote pour traiter le cancer ? » Certaines bactéries intestinales jouent un rôle clef dans la réussite des traitements par immunothérapie. La chaîne radiophonique est revenue sur l’étude publiée dans Science avec Laurence Zitvogel, médecin oncologue à l’Institut Gustave-Roussy et à l’Inserm.

France Inter, 12/01

Lire le communiqué du 03/11/17 “Les antibiotiques perturbent l’efficacité de l’immunothérapie

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube