Synthèse de presse

01 février 2019

12h33 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm   est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

Innovations de rupture

Dans une interview accordée à La Tribune Hebdomadaire, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal explique ses plans pour encourager la recherche. Le ministère organise le 21e Concours i-Lab, qui récompense des innovations de rupture (« deep tech »). « Le dépôt des candidatures doit s’effectuer avant le 26 février », souligne la ministre. Elle estime qu’« il ne faut pas avoir peur d’investir dans le risque ». Et d’expliquer : « L’enjeu pour la deep tech, à la fois au niveau français et au niveau européen, est donc que les acteurs publics et privés acceptent de prendre des risques financiers, de sortir de la logique d’investissements « sécurisés ». C’est en soutenant des projets qui peuvent ne pas aboutir qu’on se donne des chances de faire émerger une innovation qui va révolutionner un secteur, voire la société tout entière, comme l’a fait Internet par exemple. On dit qu’un pays soutient l’innovation de rupture quand le retour sur investissement concerne un projet sur dix ». Selon Frédérique Vidal, « il n’y a pas assez de passerelles entre le monde de la recherche et celui de l’entreprise ».

La Tribune Hebdomadaire, 01/02

Création à Toulouse d’une chaire Unesco « Ethique, science, société »

L’Université fédérale de Toulouse vient d’annoncer la création d’une chaire Unesco baptisée Ethique, science, société, rapporte La Tribune. « Il ne s’agit pas d’une chaire bioéthique, centrée exclusivement sur les enjeux de santé mais de voir globalement les questions éthiques soulevées par l’innovation technologique », indique Emmanuelle Rial-Sebbag, responsable de la chaire Unesco et directrice de recherche rattachée à l’unité épidémiologie et santé publique de l’Inserm. Cette chaire sera pleinement intégrée dans la candidature toulousaine pour devenir un institut de recherche en intelligence artificielle (3IA). « Nous serons probablement un pilier du projet sur la partie acceptabilité sociale de l’IA », estime la chercheuse.

La Tribune, 01/02

En Bref

L’AFP a rencontré Cyril Lafon, qui dirige depuis début 2016 une unité de recherche de l’Inserm, le laboratoire LabTAU, spécialisé dans les applications des ultrasons dans le domaine thérapeutique. Ce laboratoire « à taille humaine » d’environ 70 personnes est axé sur la valorisation industrielle de ses recherches et a donné naissance à plusieurs sociétés. Outre sa passion pour son métier, il a également une autre activité : arbitre en rugby.

AFP, 01/02

Dans son émission « Bourdin and co », RMC Info a indiqué ce matin que, selon une étude de l’Inserm, financée par la Ligue contre le cancer, 52% des adolescents de 17 ans ont déjà testé la cigarette électronique. L’étude a été faite dans le cadre d’un programme d’études sur le tabagisme des adolescents, en vue de sa limitation. Les jeunes de 17 ans qui testent la cigarette électronique ont pour la plupart déjà expérimenté le tabac auparavant.

RMC Info, 01/02

500 000 personnes, âgées de 18 à 75 ans, ont fumé quotidiennement en région Centre-Val de Loire en 2017, soit 28% de la population, un chiffre proche de la moyenne nationale (26,9%), selon une étude statistique publiée par Santé publique France. La proportion chez les jeunes de 17 ans à fumer quotidiennement s’élève quant à elle à 24,5%, un chiffre lui aussi sensiblement identique à la moyenne nationale (25,1%). Ainsi, plus d’une personne sur 4 fumait quotidiennement en Centre-Val de Loire en 2017. Le Cher est plus touché par le cancer du poumon.

Francetvinfo.fr, 31/01

Selon une étude publiée dans The Lancet, les statines seraient bénéfiques aussi pour les personnes âgées. Dans ces nouveaux travaux, les chercheurs analysent 28 essais cliniques robustes pour en faire une méta-analyse incluant 186 854 patients, dont 14 483 âgés de plus de 75 ans. L’étude révèle que les statines permettaient une réduction significative des événements cardiovasculaires de 21% à 24% pour une concentration de LDL diminuée de 1 mmol/L chez tous les groupes d’âge, y compris les plus de 75 ans.

Sciencesetavenir.fr, 31/011

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube