Synthèse de presse

30 mars 2018

11h07 | Par INSERM (Salle de presse)

Légère amélioration de la qualité de l’air pour les Franciliens

Airparif, l’organisme chargé de la surveillance de la qualité de l’air en Ile-de-France, a confirmé le 29 mars « la tendance générale à l’amélioration constatée depuis plusieurs années ». « Cette légère amélioration » relevée en 2017 se traduit par une baisse des pics de pollution (18 jours en 2016, contre 12 en 2017). Par conséquent, le nombre d’habitants soumis à des niveaux de microparticules polluantes supérieurs à la valeur limite a été divisé par deux, indique Le Monde. L’amélioration est cependant insuffisante. Selon l’organisme, 1,3 million de Franciliens (en 2017, contre 1,4 million en 2016) restent surexposés au dioxyde d’azote. La France est à la fois sous la menace d’une saisine par Bruxelles de la Cour de justice de l’Union européenne et d’une injonction du Conseil d’Etat. Selon les autorités sanitaires, la pollution de l’air est responsable chaque année d’environ 5 000 morts prématurées en Ile-de-France, dont la moitié dans la capitale.

Le Monde, 30/03

En Bref

Dirigés par le Pr Michael Hanna du Centre des maladies neuromusculaires à l’University College London, les chercheurs ont découvert qu’une mutation génétique rare (sur le gène SCN4A) pouvait potentiellement être impliquée dans les cas de mort subite du nourrisson. « Notre étude est la première à associer la mort subite du nourrisson à une faiblesse des muscles respiratoires dont la cause est génétique. Cependant, d’autres recherches seront nécessaires pour confirmer et comprendre ce lien », explique le Pr Michael Hanna.

Pourquoidocteur.fr, 29/03

Bourse.Lci.fr rappelle que le carnet de santé qui entrera en vigueur ce 1er avril contient de nouvelles courbes de croissance de référence. Le site souligne : « Elles ont été créées par l’Inserm et les chercheurs du Centre de Recherche Epidémiologique et Statistique Sorbonne Paris Cité (CRESS) d’après l’analyse de plus de 5 millions de mesures recueillies sur des enfants âgés de 0 à 18 ans ».

Bourse.Lci.fr, 30/03

Frequencemedicale.com explique, à partir d’un entretien avec Thomas Similowski, de la Pitié-Salpêtrière à Paris et directeur de recherche de l’unité Inserm 1158, que regarder un sujet dyspnéique provoque difficultés respiratoires et malaise chez l’observateur. Thomas Similowski fait référence à une étude parue en 2017 dans l’European Respiratory Journal.

Frequencemedecine.com, 29/03

Le réseau Sentinelles annonce la « fin de l’activité épidémique en médecine générale, malgré la poursuite de la circulation du virus grippal B ». En France métropolitaine, le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé par le réseau à 90 cas pour 100 000 habitants (contre 99 pour 100 000).

Lequotidiendumedecin.fr, 29/03

Le protocole de diagnostic et de soins contre la maladie de Lyme, qui a été présenté le 28 mars aux associations, sera rendu public en avril. Le Grand-Est fait partie des régions les plus touchées par cette maladie transmise par les tiques, selon une étude rendue publique hier par l’Agence Régionale de Santé Grand-Est. 2 200 cas de maladie de Lyme sont estimés par an en Alsace. L’étude a été menée par l’agence Santé publique France sur la période 2014-2015. Le réseau Sentinelles estime en 2016 le taux d’incidence annuel moyen de la maladie à 332 cas pour 100 000 habitants en Lorraine.

Francebleu.fr, Lequotidiendumedecin.fr, 29/03

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube