Synthèse de presse

31 janvier 2020

12h25 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

Des chercheurs de l’Inserm utilisent des briques de LEGO

Une équipe de chercheurs de l’Inserm, supervisée par Chloé C. Féral, directrice de recherche Inserm au sein de l’Institut de recherche sur le cancer et le vieillissement, utilise des pièces de la marque LEGO pour reproduire les mécanismes des cellules de l’organisme humain, rapporte Relaxnews. Cette idée originale vise à pallier les très coûteux moyens humains et matériels requis pour ce type de recherches. Grâce à ce jeu de construction, les scientifiques sont parvenus à mettre sur pied un dispositif permettant de reproduire le mouvement des cellules, afin d’étudier comment celles-ci réagissent aux contraintes mécaniques. « L’idée nous est venue de développer des outils permettant des stimulations biophysiques. Comme nous ne sommes pas nous-mêmes physiciens, nous avons assemblé ce système en briques de LEGO car ceux-ci permettent une utilisation facile de moteurs, rouages, etc… », explique Etienne Boulter, chercheur Inserm et premier auteur de l’étude parue dans le Journal of Cell Sciences.

Relaxnews, 30/01

Lire le communiqué de presse du 28/01/2020: “Des biologistes, quelques briques LEGO®, une créativité étirée à l’infini

Cartographie de l’évolution profonde du cerveau chez les jeunes de 14 à 26 ans

Un consortium composé de neuroscientifiques de l’université de Cambridge et l’University College de Londres appelé Neuroscience in Psychiatry Network (NSPN), avec un financement du Wellcome Trust, publie une cartographie de l’évolution profonde du cerveau entre 14 ans et 26 ans. Les neuroscientifiques ont utilisé l’IRM fonctionnelle (IRMf) sur près de 300 jeunes de 14 à 26 ans. Les résultats de ces travaux sont publiés dans les comptes rendus de l’Académie nationale des sciences des Etats-Unis (Pnas). A 14 ans, certaines régions du cortex cérébral sont déjà fortement connectées mais de nombreuses autres zones sont en pleine réorganisation. « Il sera particulièrement intéressant de voir dans les travaux futurs si les schémas de développement identifiés sont modifiés chez les jeunes atteints de pathologies particulières, explique le Pr Catherine Lebel, spécialiste de neuroimagerie et professeure associée à l’université de Calgary (Canada), et aussi comment les trajectoires de développement sont liées aux mesures de la santé mentale ou des capacités cognitives. »

Le Figaro, 31/01

En Bref

Dans Aujourd’hui en France, le Pr Bruno Lina, spécialiste des virus à Lyon, souligne que le rapatriement sanitaire d’environ 220 Français de Wuhan (Chine), en raison de l’épidémie de coronavirus, est « totalement inédit, sans précédent en France ». Concernant l’accélération de l’épidémie, il se dit non pas « inquiet », mais « prudent ». Et d’ajouter : « L’important sera de voir si on arrive à freiner la fréquence de transmission. Si le nombre de cas quotidiens commence à baisser, on pourra dire que l’épidémie est sous contrôle ».

Aujourd’hui en France, 31/01

Le Parisien Week-end se penche sur l’institut Pasteur qui, face au virus chinois, « contre-attaque ». L’hebdomadaire explique : « En France, l’Inserm, l’agence nationale Santé publique France, les hôpitaux et les laboratoires se sont tous mis au travail. Un combat dont l’institut Pasteur de Paris est le fer de lance ». En France, où trois premiers cas ont été recensés le 24 janvier, l’institut Pasteur mène la bataille sur tous les fronts : prélèvements à analyser, test à développer, mesures anti-propagation à évaluer.

Le Parisien Week-end, 31/01

Santé Magazine rend compte des trois recommandations concernant la dyspraxie, troubles de la coordination chez l’enfant, de l’Inserm, faites après une expertise commandée par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie : « garantie pour tous les enfants d’avoir accès à un diagnostic dans les délais les plus courts possible, mise en place de séances de groupe ou individuelle selon la sévérité du trouble, et, à l’école, possibilité d’avoir des aménagements lors des examens, comme le prévoit la loi de 2005 ».

Santé Magazine, 01/03

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube