Synthèse de presse

06 juillet 2018

11h35 | Par INSERM (Salle de presse)

Vers un vaccin universel contre la grippe

Le Parisien Week-end explique que « les chercheurs espèrent bientôt immuniser les patients contre toutes les mutations du virus » de la grippe. Le journal rappelle : « Le 27 avril 2018, lors d’un discours donné à la Massachusetts Medical Society, à Boston (Etats-Unis), le fondateur de Microsoft, Bill Gates, a lancé un défi aux scientifiques : fabriquer un vaccin anti-grippe qui protège contre tous les sous-types de virus, et assure une protection d’au moins trois à cinq ans ». 12 millions de dollars (10,3 millions d’euros) seront accordés aux projets sélectionnés par la Fondation Bill & Melinda Gates pour soutenir l’innovation dans la course à ce vaccin antigrippal « à couverture élargie ». Le Pr Keith Klugman, de la Fondation Gates, souligne : « Aujourd’hui, nous avons presque éradiqué la poliomyélite, mais les progrès tardent concernant la grippe et le risque d’une épidémie mondiale reste non négligeable ».

Le Parisien Week-end, 06/07

Comment mettre fin aux migraines ?

Liberation.fr explique qu’une équipe de chercheurs s’est intéressée aux auras des migraines, ces troubles neurologiques qui se caractérisent la plupart du temps par des troubles visuels. L’équipe présente, dans la revue Scientific Report, une méthode pour les inhiber. Le but des chercheurs était de déclencher une dépression corticale envahissante, qui provoque une aura pour ensuite la supprimer. Les scientifiques, qui ont effectué leurs travaux sur des rats, ont utilisé un champ électrique dont ils ont varié le sens et l’intensité et ont réussi par ce moyen à supprimer l’aura. Alain Artola, membre de l’équipe Neuro-Dol à l’Inserm et travaillant notamment sur le traitement des migraines, émet toutefois des réserves sur la possibilité de trouver un remède efficace à la migraine à partir de cette étude : « Nous ne sommes pas sûrs que la dépression corticale soit à l’origine de toutes les migraines. De plus, sur un humain, avant que le champ électrique arrive au cerveau, il sera en partie absorbé par les tissus comme la peau (…) ».

Liberation.fr, 05/07

En Bref

Dans son dernier bulletin publié le 4 juillet, le réseau Sentinelles indique qu’il y a sept foyers régionaux où le virus de la varicelle est particulièrement actif. Ce virus est de plus en plus violent en France, estime Sentinelles. Les foyers épidémiques les plus sévères, avec au moins 45 cas de varicelle pour 100 000 habitants, se trouvent en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et en Pays de la Loire. Mais le virus est également actif, bien que de manière modérée, en Grand-Est, en Normandie, en Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne et en Bourgogne-Franche-Comté.

Europe1.fr, 05/07

La Tribune rapporte que Paris et Londres ont signé, le 5 juillet, un accord d’intention pour collaborer dans le numérique, notamment sur des projets d’intelligence artificielle. Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat en charge du numérique, souligne : « Notre collaboration autour de l’IA se fera tant d’un point de vue technique qu’éthique ». Un partenariat de quatre ans, renouvelable, a été passé entre l’institut français Dataia et l’Alan Turing Institute (Londres). L’objectif est de lancer des programmes communs de recherche, comme par exemple sur la « conception et la mise en œuvre d’algorithmes ». Le partenariat devrait aussi permettre de « mutualiser les talents ».

La Tribune, 06/07

Le Parisien Week-end indique qu’un nouvel algorithme, conçu par le Pr Mathieu Anheim et le Dr Mathilde Renaud et leur équipe du CHU de Strasbourg, permet de diagnostiquer des maladies rares du système nerveux à partir d’une centaine de critères. Le neurologue Mathieu Anheim explique : « Il suffit d’entrer les données cliniques, les résultats d’examens et l’historique du patient. L’ordinateur établit alors un score pour chacune des 67 maladies enregistrées. Plus le score est élevé, plus il est probable que la maladie soit en cause ».

Le Parisien Week-end, 06/07

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube