Synthèse de presse

09 août 2019

14h59 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

La médecine en 2039

Selon Le Figaro, dans le cadre d’une série « La France en 2039 », les robots chirurgicaux vont se démocratiser d’ici une vingtaine d’années, conférant davantage aux chirurgiens un rôle de supervision. Les établissements français comptent déjà 144 exemplaires du robot Da Vinci de l’américain Intuitive Surgical, qui dispose de quatre bras articulés à 360 degrés. Les progrès de la technologie se traduiront également par le développement de la bio-impression de tissus, grâce aux imprimantes 3D, et de « chatbots » capables de restituer un compte-rendu médical, de dresser un diagnostic et de faire des propositions de traitement. La médecine du futur sera ainsi plus personnalisée, préventive, prédictive et participative (on parle de médecine des « 4P »). Ce foisonnement technologique peut nous amener très loin, en permettant de passer d’une médecine de réparation à une médecine qui « augmente l’homme et repousse les limites de la vie, comme l’imagine les transhumanistes », écrit Le Figaro.

Le Figaro, 09/08

Débats autour des tests ADN récréatifs

Les tests ADN récréatifs, interdits en France, sont de plus en plus populaires, indique Marianne dans un article sur le sujet. Au moins 100 000 Français y auraient eu recours pour en connaître plus sur leurs origines et leurs ancêtres. Les sociétés américaines, en particulier 23andMe, mettent ainsi à profit les millions de données génétiques dont elles disposent. « Le rapport Touraine préconise de les légaliser et d’augmenter le nombre de conseillers génétiques. Mais il ne faut pas changer la loi car, sinon, les Français vont davantage se ruer sur ces sites américains et, dans dix ans, 23andMe et les autres auront 50 millions de données génétiques sur nous, Français », alerte le généticien Guillaume Vogt, chargé de recherche à l’Inserm. La Cnil semble pourtant envisager l’assouplissement législatif : « Organiser le marché permettrait de le réguler, du point de vue de la protection des données, les matériaux biologiques et les analyses génétiques qui sortent des radars lorsqu’ils sont envoyés hors UE, mais aussi parce qu’aucun système ne garantit la qualité des tests effectués à l’étranger ».

Marianne, 09/08

En Bref

France Inter et France Culture se sont fait l’écho hier des travaux coordonnés par l’équipe EpiAgeing du centre de recherche en épidémiologie et statistiques de l’Inserm. Sa conclusion : maintenir une bonne santé cardiovasculaire à 50 ans, via un mode de vie sain (alimentation, pratique sportive…), diminue les risques de développer la maladie d’Alzheimer. France Culture donne notamment la parole à Archana Singh-Manoux, épidémiologue du vieillissement à l’Inserm, pour évoquer cette étude.

France Inter, France Culture, 08/08

Frédéric Simard, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et spécialiste des maladies infectieuses, signe dans Le Monde un article sur les insectes. Il rappelle que si un grand nombre sont aujourd’hui en danger d’extinction, et ont donc besoin de protection, d’autres profitent de l’environnement pour prospérer. Les moustiques sont ainsi de redoutables vecteurs de maladies telles que le paludisme, la dengue ou le virus Zika. Il l’affirme sans détour : « si un moustique vous a choisi pour son pique-nique, (…), armez sans scrupule votre bras et écrasez cet indélicat sans aucune arrière-pensée : en un tournemain vous accomplirez ainsi un geste pour la planète, pour votre confort, pour votre santé ». Selon lui, il est dangereux de faire un amalgame entre insectes et moustiques. Frédéric Simard met en particulier l’accent sur les risques épidémiques liés à l’expansion récente, globale et rapide du moustique-tigre.

Le Monde, 09/08

Selon une étude américaine publiée dans l’American Journal of Medicine, trois portions de boisson caféinée par jour ou plus pourraient augmenter les risques de migraine le jour suivant, indique le site pourquoidocteur.fr. « Malgré la haute prévalence de migraines et des symptômes invalidants, la prévention efficace des migraines demeure floue pour beaucoup de patients », commente un des auteurs de l’étude. D’après l’Inserm, la migraine est due à une « excitabilité neuronale anormale, liées à des facteurs génétiques complexes associés à des facteurs environnementaux ». Elle concerne 6 à 7 millions de Français, 12% de la population active et plus du quart des femmes âgées de 30 à 39 ans.

pourquoidocteur.fr, 08/08

Dix mois après leur lancement, et malgré une progression manifeste, seules 31 610 téléconsultations ont été remboursées, selon un calcul de l’Assurance-maladie relayé par L’Opinion. Le gouvernement, qui en attendait 500 000 la première année, n’est pas inquiet pour autant : ces débuts difficiles seraient liés aux délais de mise en œuvre effective du dispositif. Les médecins doivent en effet acheter le logiciel, se former, etc. Ces premiers obstacles levés, le rythme des téléconsultations devrait être de plus en plus soutenu, positive le ministère de la Santé.

L’Opinion, 09/08

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube