Brèves

Un biais de confirmation à l’origine de notre entêtement ?

14 sept. 2017 - 9h55 | Par INSERM (Salle de presse) | Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie

© Fotolia

La façon dont les gens prennent des décisions semble être parfois irréfléchie, voire même totalement irrationnelle. Une explication de ce comportement est que l’humain a tendance à préférer les informations qui confirment ses croyances et à occulter celles qui entrent en contradiction avec ces dernières, un phénomène appelé le biais de confirmation.

Dans de récents travaux publiés dans la revue PLoS Computational Biology, une équipe de chercheurs dirigée par Stefano Palminteri et Sarah-Jayne Blakemore, a testé 20 sujets à travers un test où il fallait faire un choix entre deux symboles rapportant chacun un nombre de points différents. Le but étant d’avoir le plus grand nombre de points possible. Les résultats de cette étude montent que les participants ont de meilleurs gains lorsque leur choix est suivi d’un retour d’expérience. De plus, c’est d’autant plus efficace lorsque le retour d’expérience est positif (« votre choix est le meilleur ») que lorsqu’il est négatif (« vous auriez gagné plus si vous aviez fait un choix différent »). Ce biais de confirmation freine la capacité des sujets à s’adapter au changement à tel point que le nombre total de points gagnés par les sujets les plus biaisés en était affecté. En conclusion, les gens prennent préférentiellement en compte les informations qui confirment leur choix par rapport à celles qui rentrent en contradiction avec celui-ci.

Selon Stefano Palminteri : « Ces résultats peuvent expliquer pourquoi les gens conservent de fausses croyances ou encore persistent dans des comportements à risque en termes de santé, en dépit d’informations évidentes et contradictoires. D’un autre côté, ce biais pourrait aussi permettre de maintenir une motivation et une estime de soi chez certaines personnes. ». Mieux connaitre les biais dans notre apprentissage pourrait nous permettre d’apprendre plus efficacement et d’être plus vigilant quant à notre penchant naturel à tirer des conclusions hâtives.

POUR CITER CET ARTICLE :
Brève – Salle de Presse Inserm Un biais de confirmation à l’origine de notre entêtement ? Lien : http://presse.inserm.fr/un-biais-de-confirmation-a-lorigine-de-notre-entetement/29415/
Contacts médias
Contact Chercheur

Stefano Palminteri
Unité Inserm 960 « Laboratoire De Neurosciences Cognitives »
École normale supérieure, PSL Research University
stefano.palminteri@gmail.com
01 44 32 29 54

Contact Presse

Aurélia Meunier
presse@inserm.fr

Voir les sources

Confirmation bias in human reinforcement learning: Evidence from counterfactual feedback processing
Palminteri S, Lefebvre G, Kilford EJ., Blakemore SJ

  1. Institute of Cognitive Neuroscience, University College London, London, United Kingdom.
  2. Laboratoire de Neurosciences Cognitives, Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale, Paris, FR.
  3. Departement d’Études Cognitives, École Normale Supérieure, Paris, FR.
  4. Institut d’Études de la Cognition, Université de Recherche Paris Sciences et Lettres, Paris, FR.
  5. Laboratoire d’Économie Mathématique et de Microéconomie Appliquée, Université Panthéon-Assas, Paris, FR.

PLoS Comput Biol.

fermer
fermer
RSS Youtube