C'est dans l'air

Virus Ebola : le laboratoire P4 de l’Inserm mobilisé

03 avril 2014 - 16h54 | Par INSERM (Salle de presse) | International

Le 17 avril 2014 , les chercheurs de l’Inserm et de l’Institut Pasteur publient dans The New England Journal of medicine les premiers résultats de leurs travaux. Leur étude montre que le virus identifié en Guinée présente toutes les caractéristiques de la souche Zaïre tout en constituant une nouvelle variante (clade).


Au cours des dernières 24 heures, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué, dans un communiqué publié par l’agence de l’ONU, avoir dénombré 5 nouveaux cas de fièvre Ebola en Guinée. Le bilan de cas suspects et confirmés de la flambée de fièvre Ebola en cours depuis janvier en Guinée est de 127 cas, dont 83 décès, selon l’OMS qui précise que 35 cas ont été confirmés par des tests de laboratoire. Les premiers échantillons ont été analysés à Lyon dans le laboratoire P4 Jean Mérieux-Inserm dirigé par Hervé Raoul, directeur de recherche Inserm,  par le Centre national de référence des fièvres hémorragiques virales (rattaché à l’unité de biologie des infections virales émergentes de l’Institut Pasteur, dirigée par Sylvain Baize). Un diagnostic positif a été établi.

Un laboratoire P4 mobile a été deployé en Guinée pour apporter sur le terrain une aide à la réalisation du diagnostic. Ce laboratoire mobile a été développé dans le cadre d’un projet européen « EMP4 » coordonné par des chercheurs allemands et dont le laboratoire P4 Jean Mérieux-Inserm est le partenaire français.

Le laboratoire P4 Jean Mérieux est un laboratoire de haut confinement dédié à l’étude des agents pathogène de classe 4. Le niveau de sécurité biologique qui y est appliqué est de 4, niveau le plus élevé. Les chercheurs y travaillent équipés d’un scaphandre maintenu en surpression pour les protéger de toute contamination. Le laboratoire est lui-même maintenu en dépression afin de protéger l’environnement. De plus, tous les déchets produits sont totalement inactivés et l’air extrait est purifié par un système de double filtration absolue. Ce laboratoire est encore aujourd’hui la structure de ce niveau de confinement offrant la plus grande capacité d’expérimentation en Europe.

Des agents hautement pathogènes :
Les agents pathogènes de classe 4 (ou de groupe de risque 4) sont des microorganismes hautement pathogènes caractérisés par un taux de mortalité très élevé, l’absence d’outils prophylactiques ou thérapeutiques pour s’en protéger et leur facilité de transmission. Les agents pathogènes de classe 4 connus à ce jour sont tous des virus responsables notamment de fièvres hémorragiques ou d’encéphalites. On compte parmi eux les virus Ebola, Marburg, Lassa, Junin, Machupo, Guanarito, Sabia, Crimée-Congo, Nipah et Hendra.

Pour en savoir plus :

Sur le Filovirus Ebola :
Delphine Pannetier
Ingénieur de recherche à l’Inserm
04 72 76 82 91
delphine.pannetier@inserm.fr

POUR CITER CET ARTICLE :
Salle de Presse Inserm Virus Ebola : le laboratoire P4 de l’Inserm mobilisé Lien : http://presse.inserm.fr/virus-ebola-le-laboratoire-p4-de-linserm-mobilise/12045/



Contacts médias
Contact Chercheur

Hervé Raoul (Sur les stratégies organisationnelles du Laboratoire)
Directeur de recherche Inserm
Directeur du laboratoire P4 Jean Mérieux-Inserm à Lyon
04 72 76 82 99
herve.raoul@inserm.fr

Delphine Pannetier (Sur le filovirus Ebola)
Ingénieur de recherche à l’Inserm
04 72 76 82 91 
delphine.pannetier@inserm.fr

fermer
fermer
RSS Youtube