Communiqués et dossiers de presse

Nouvelle étape dans le traitement de la myopathie myotubulaire

Communiqué | 05 avril 2017 - 16h38 | Par INSERM (Salle de presse)
Génétique, génomique et bio-informatique

L’équipe Maladies neuromusculaires et thérapie génique du Dr Ana Buj Bello, chercheuse Inserm à Généthon et des équipes américaines, notamment de l’Université de Washington, ont franchi une nouvelle étape dans le traitement de la myopathie myotubulaire par thérapie génique. Les chercheurs ont démontré l’efficacité de l’administration du vecteur par voie intraveineuse et identifié la dose permettant de rétablir la force musculaire à long terme chez l’animal de grande taille. Ces travaux qui font la couverture de Molecular Therapy du 5 avril ont été réalisés grâce au soutien du Téléthon et du Myotubular Trust.

La myopathie myotubulaire est une maladie génétique liée à l’X qui touche 1 garçon nouveau-né sur 50 000. Elle est due à des mutations du gène MTM1 codant la myotubularine, une protéine impliquée dans le fonctionnement des cellules musculaires. Dans sa forme la plus grave, elle entraîne une hypotonie et faiblesse musculaire généralisée et la mort de l’enfant dans les premières années de vie. Il n’existe aujourd’hui aucun traitement efficace pour cette maladie rare très sévère.

Dans cette étude, l’équipe française de Généthon, le laboratoire de l’AFM-Téléthon, a développé et produit un vecteur viral adéno-associé (AAV) capable de véhiculer le gène MTM1 dans les muscles. Le produit de thérapie génique a été administré par une simple injection intraveineuse – et non plus par perfusion locorégionale comme dans les travaux précédents (Science Translational Medecine – janvier 2014) à des chiens naturellement atteints de la maladie âgés de 10 semaines et montrant déjà des symptômes. Après 9 mois d’observation, les chercheurs ont constaté la restauration de la force dans l’ensemble des muscles des chiens, les rendant semblables à des chiens en bonne santé.

« Ces travaux nous ont permis de montrer l’efficacité de l’administration du vecteur par une simple injection intraveineuse, une technique transposable chez les patients, et d’identifier une dose pouvant corriger l’ensemble des muscles du corps. Une avancée significative pour la mise en place de l’essai chez les enfants » souligne le Dr Ana Buj Bello, directrice de recherche Inserm et responsable de l’équipe Maladies neuromusculaires et thérapie génique de Généthon.

Fort de ces résultats, des études précliniques toxicologiques réglementaires sont en cours dans la perspective d’un essai clinique de phase I/II chez les enfants atteints de cette myopathie.

POUR CITER CET ARTICLE :
Communiqué – Salle de Presse Inserm Nouvelle étape dans le traitement de la myopathie myotubulaire Lien : http://presse.inserm.fr/nouvelle-etape-dans-le-traitement-de-la-myopathie-myotubulaire/27984/
Voir les sources

Systemic AAV8-mediated gene therapy drives whole-body correction of myotubular myopathy in dogs.
David L Mack1,2, Karine Poulard3,4, Melissa A Goddard2, Virginie Latournerie3,4, Jessica M Snyder5, Robert W Grange6, Matthew R Elverman2, Jérôme Denard3, Philippe Veron3,4, Laurine Buscara3,4, Christine Le Bec3, Jean-Yves Hogrel7, Annie G Brezovec6, Hui Meng8, Lin Yang9, Fujun Liu9, Michael O’Callaghan10, Nikhil Gopal11, Valerie E. Kelly1, Barbara K Smith12, Jennifer L. Strande13-15, Fulvio Mavilio3,4, Alan H Beggs16, Federico Mingozzi3,4,17, Michael W Lawlor8, Ana Buj-Bello3,4#, and Martin K Childers1,2#

1Department of Rehabilitation Medicine,
2Institute for Stem Cell and Regenerative Medicine, School of Medicine, University of Washington, Seattle, Washington, USA;
3Genethon, Evry, France;
4INSERM, UMR_S951, Evry, France;
5Department of Comparative Medicine, University of Washington, Seattle, Washington, USA;
6Department of Human Nutrition, Foods, and Exercise, Virginia Polytechnic Institute and State University, Blacksburg, Virginia, USA;
7Neuromuscular Physiology and Evaluation Lab, Institut de Myologie, Paris, France;
8Division of Pediatric Pathology, Department of Pathology and Laboratory Medicine, Medical College of Wisconsin, Milwaukee, WI, USA;
9Department of Biomedical Engineering, University of Florida;
10Audentes Therapeutics, San Francisco, CA, USA;
11Department of Biomedical Informatics and Medical Education, University of Washington, Seattle, WA, USA;
12Department of Physical Therapy, University of Florida, Gainesville, FL, USA;
13Department of Medicine,
14Department of Cell Biology, Neurobiology and Anatomy,
15Cardiovascular Center, Medical College of Wisconsin, Milwaukee, WI, USA;
16The Manton Center for Orphan Disease Research, Boston Children’s Hospital, Harvard Medical School, Boston, Massachusetts, USA;
17Institut de Myologie, University Pierre and Marie Curie, Paris, France.

Molecular Therapy

fermer
fermer
RSS Youtube