C'est dans l'air

Proposition de loi sur les cellules souches embryonnaires

11 juil. 2013 - 10h54 | Par INSERM (Salle de presse) | France

Inserm/Bruno Lassalle

Vivement contestée en mars dernier, la proposition de loi concernant la fin de l’interdiction des recherches sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires est examinée aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Le statut de l’embryon est au cœur des débats.

Jusqu’à présent cette recherche était interdite sauf dérogation. (Consultez la liste des équipes de recherche autorisées à travailler sur les cellules souches embryonnaires).

Depuis ces dernières années, les recherches sur les cellules souches embryonnaires (ES) humaines se développent considérablement. En effet, ayant la capacité de se répliquer indéfiniment et de se différencier en n’importe quelles cellules qui constituent l’organisme humain, les cellules souches embryonnaires suscitent l’intérêt des chercheurs.

Pour les opposants à ce projet de loi, il n’en demeure pas moins que l’embryon humain correspond bien à une période de développement de l’être humain.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur les cellules souches embryonnaires, vous pouvez joindre Marc Peschanski, directeur scientifique de l’I-Stem (Institut des cellules souches pour le traitement et l’étude des maladies monogéniques)

Consultez les dernières avancées sur les cellules souches embryonnaires humaines

Identification d’une anomalie chromosomique récurrente dans des cellules neurales dérivées de cellules souches pluripotentes humaines, ES et iPS  – 25 janv 2012

POUR CITER CET ARTICLE :
Salle de Presse Inserm Proposition de loi sur les cellules souches embryonnaires Lien : http://presse.inserm.fr/proposition-de-loi-sur-les-cellules-souches-embryonnaires/8800/



fermer
fermer
RSS Youtube