Communiqués et dossiers de presse

Inserm : sport et santé, un duo gagnant

| 16 sept. 2019 - 15h57 | Par INSERM (Salle de presse)
Institutionnel et évènementiel

Illustration sport et santé bar Ambre Rolland et Inserm : jeune femme portant des haltères

©Ambre Rolland / Inserm

S’il est bien un domaine dans lequel les preuves scientifiques s’accumulent en faveur de ses bienfaits sur la santé, c’est celui de l’activité physique. En quelques années, l’Inserm est devenu un des premiers acteurs mondiaux de la recherche sur le thème du sport et de la santé. Tour d’horizon des dernières avancées de l’Institut à l’occasion du festival Sport Unlimitech dédié au sport et à l’innovation qui se tiendra à Lyon du 19 au 21 septembre 2019 et dont l’Inserm est partenaire.

 

L’activité physique pour soigner les maladies chroniques

Le rôle majeur de l’activité physique dans le parcours de soin et le traitement des maladies chroniques a été confirmé cette année par une expertise collective de l’Inserm basée sur l’étude de plus de 1800 articles scientifiques. Les bénéfices d’une activité physique adaptée sont démontrés, quels que soient la pathologie, l’âge et l’état de santé. L’expertise a examiné les conditions d’obtention des bénéfices thérapeutiques, et souligne l’importance d’une activité personnalisée, adaptée aux besoins médicaux, aux capacités et limites de chaque personne malade.

Pour tout savoir sur cette expertise et ses recommandations

 

Performer c’est (aussi) dans la tête !

Émotions, attentions, gestes. Les neurosciences vont révolutionner la pratique sportive. Comment peuvent-elles améliorer les performances des sportifs ? Comment muscler son cerveau pour dépasser ses limites et être toujours plus performant ? Les neurosciences essayent de préciser quelles sont les conditions les plus favorables à une concentration optimale en sport de haut niveau. Pour cela, Jean Philippe Lachaux chercheur à l’Inserm se base sur des résultats obtenus en laboratoire, mais également sur des retours d’expérience d’athlètes de niveau international grâce à des entretiens dits « d’explicitation ». Ces derniers permettent d’analyser en détail, parfois sur plusieurs heures, ce qu’a été la vie mentale d’un athlète dans un moment de performance très précis (l’arrêt d’un pénalty en particulier, une escalade, …).

 

Innover pour prévenir les risques de blessures

Les blessures sportives sont la hantise de millions de personnes, qu’elles pratiquent des sports extrêmes ou des sports collectifs. Comment mieux les diagnostiquer ? Comment la technologie peut aider les sportifs à se protéger ? Sous la direction de Thierry Pozzo, des chercheurs de l’Inserm utilisent désormais l’intelligence artificielle (IA) au service de l’entraînement sportif et du réentraînement après une blessure. Au sein de ce laboratoire, les chercheurs développent des solutions qui utilisent les outils de l’IA et certaines avancées en science cognitive pour favoriser les apprentissages moteurs ou le réapprentissage en cas de lésion et de rééducation des fonctions sensorimotrices.

 

Vers un dopage technologique ?

La technologie va-t-elle transformer les athlètes en machines surpuissantes ? L’homme augmenté va-t-il briser les frontières de la performance ? Les progrès des robots permettent d’espérer compenser les incapacités voire d’améliorer certaines fonctions chez des personnes valides. Toutefois, loin de l’imaginaire populaire du « cyborg », les dispositifs existant (prothèses, exosquelettes, robots portables…) restent loin d’offrir la possibilité d’un dopage technologique. Leurs bénéfices actuels restent limités à des situations bien précises. L’enjeu de la recherche est plutôt de mieux comprendre les interactions homme-robot pour rendre les dispositifs existant les plus performant possibles ou en inventer de nouveaux. A l’Inserm, les recherches d’Agnès Roby-Brami portent sur la motricité humaine et le handicap moteur. Elle travaille en particulier sur les dispositifs robotiques d’assistance ou de rééducation pour les patients atteints de lésions cérébrales ou rachidiennes.

Pour en savoir plus sur ce projet

 

Au-delà du corps

Situations extrêmes, handicap, haute-performance : la recherche scientifique ne cesse de se pencher sur le corps, ses limites et son adaptabilité. Elle interroge la pratique des sportifs qui repoussent les limites biologiques de leur corps en utilisant des innovations toujours plus à la pointe de la technologie. Jusqu’où ? La réponse à ces questions est au cœur des projets menés par Samuel Vergès, chercheur à l’Inserm et coordinateur du projet « expédition 5300 ». Il s’est rendu début 2019, pendant six semaines, dans la ville la plus haute du monde, à 5 300 m, au Pérou, pour étudier les adaptations physiologiques de ses habitants à des conditions de vies extrêmes mais aussi analyser leurs problèmes de santé spécifiques liés à l’altitude.

Pour en savoir plus sur ce projet

 

Découvrez également l’exposition Corps & Sport visible jusque janvier 2020 à la Cité des sciences et de l’industrie et dont l’Inserm est partenaire.
POUR CITER CET ARTICLE :
Salle de Presse Inserm Inserm : sport et santé, un duo gagnant Lien : https://presse.inserm.fr/inserm-sport-et-sante-un-duo-gagnant/36521/
fermer
fermer
RSS Youtube