Communiqués et dossiers de presse

Résultats de l’ECMO dans la prise en charge des atteintes respiratoires gravissimes occasionnées par la Covid-19

Communiqué | 19 mai 2021 - 16h00 | Par INSERM (Salle de presse)
Covid-19

hôpital© Adobestock

 

Des équipes des services de chirurgie cardiaque et thoracique (Pr Pascal Leprince, Dr Guillaume Lebreton), et de médecine intensive-réanimation (Pr Alain Combes) de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP, de Sorbonne Université et de l’Inserm, ont rapportés les résultats de l’ECMO dans la prise en charge des patients ayant des atteintes respiratoires gravissimes occasionnées par la Covid-19, et l’organisation régionale mise en place par l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France pour faire face à la pandémie. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication, le 19 avril 2021, au sein de la revue The Lancet Respiratory.

Dans les atteintes respiratoires gravissimes (SDRA) échappant aux techniques de réanimation conventionnelles, l’ECMO (extracorporeal membrane oxygenation) peut être utilisée pour assurer l’oxygénation du sang en attendant la cicatrisation des poumons.

Au début de la pandémie de Covid-19, il n’était pas certain que l’ECMO puisse être utilisée pour la prise en charge des patients ayant des atteintes respiratoires gravissimes occasionnées par la Covid-19. Très rapidement, en Ile-de-France, un groupe d’experts s’est réuni pour réfléchir à la place que pourrait avoir l’ECMO dans cette indication, mais également à l’organisation à mettre en place pour pouvoir faire face à cette crise. Une régulation régionale a été mise en place par l’ARS Ile-de-France, en lien avec tous les acteurs, pour centraliser les indications et mutualiser les ressources. Une doctrine régionale a été élaborée et publiée en ce sens.

Dans cette étude de cohorte multicentrique, les auteurs présentent une analyse de tous les patients adultes atteints d’une infection à la Covid-19, confirmée en laboratoire, et d’un SDRA sévère nécessitant une ECMO, qui ont été admis dans 17 unités de soins intensifs en Ile-de-France entre le 8 mars et le 3 juin 2020.

Lors de la première vague, six équipes mobiles ECMO se sont constituées et 17 réanimations ayant l’expérience de l’ECMO ont été identifiées. 302 patients ont ainsi pu être assistés par ECMO dans toute la région, qu’ils soient ou non pris en charge dans des réanimations équipées en ECMO grâce aux équipes mobiles (unités mobiles d’assistance circulatoire). Ces UMAC assuraient la mise en place de l’ECMO puis le transfert (55% des patients) du patient dans une réanimation spécialisée.

L’analyse des résultats à 90 jours montre une survie de 46% pour ces patients les plus graves avec une survie prévisible sans ECMO quasi nulle. L’âge des patients, la durée de ventilation mécanique avant ECMO, l’atteinte rénale et le volume d’ECMO des centres sont apparus comme des facteurs pronostics.

Les résultats de la canulation du patient par une équipe mobile puis son transfert sous ECMO dans une réanimation spécialisée n’étaient pas significativement différents de ceux des patients canulés dans un centre disposant de l’ECMO, ce qui valide le concept d’unité mobile d’assistance circulatoire (UMAC).

La régulation régionale, la mutualisation des ressources et la centralisation des indications a permis de faire face efficacement à la première vague de Covid-19 en assistant les patients nécessitant une ECMO sur la région Ile-de-France quel que soit leur hôpital d’origine. Après cette expérience, ce modèle organisationnel a été prolongé pour les vagues suivantes.

POUR CITER CET ARTICLE :
Communiqué – Salle de Presse Inserm Organisation régionale en Ile-de-France et résultats de l’ECMO dans la prise en charge des atteintes respiratoires gravissimes occasionnées par la Covid-19 Lien : https://presse.inserm.fr/resultats-de-lecmo-dans-la-prise-en-charge-des-atteintes-respiratoires-gravissimes-occasionnees-par-la-covid-19/43016/
Voir les sources

Extracorporeal membrane oxygenation network organisation and clinical outcomes during the COVID-19 pandemic in Greater Paris, France: a multicentre cohort study

Guillaume Lebreton, MD – Matthieu Schmidt, MD –  Maharajah Ponnaiah, PhD –  Prof Thierry Folliguet, MD – Marylou Para, MD – Julien Guihaire, MD –  Emmanuel Lansac, MD –  Prof Edouard Sage, MD – Prof Bernard Cholley, MD –  Prof Bruno Mégarbane, MD – Pierrick Cronier, MD – Jonathan Zarka, MD – Daniel Da Silva, MD – Sebastien Besset, MD – Igor Lacombat, MD – Prof Nicolas Mongardon, MD – Prof Christian Richard, MD – Prof Jacques Duranteau, MD – Charles Cerf, MD – Gabriel Saiydoun, MD – Prof Romain Sonneville, MD – Prof Jean-Daniel Chiche, MD – Prof Patrick Nataf, MD – Prof Dan Longrois, MD – Prof Alain Combes, MD – Prof Pascal Leprince, MD – and theParis ECMO-COVID-19 investigators †.

The Lancet Respiratory.

DOI : https://doi.org/10.1016/S2213-2600(21)00096-5

fermer
fermer
RSS Youtube