C'est dans l'air

Quand les neurosciences prêtent attention au milieu scolaire

04 sept. 2017 - 16h57 | Par INSERM (Salle de presse) | Journée mondiale

©Fotolia

Jean-Philippe Lachaux, chercheur Inserm, a lancé en 2014 le programme ATOL (Attentif à l’écOLe), qui a pour but d’utiliser les apports des neurosciences pour favoriser l’attention en milieu scolaire. 1 000 enfants issus de 40 classes allant du CP à la 5ème, ont déjà bénéficié de ce programme, financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR).

 

A l’origine d’ATOL, un postulat : tous les élèves peuvent évoluer vers une meilleure maîtrise de leur attention, avec des bénéfices durables jusqu’à l’âge adulte et la vie professionnelle. Ainsi, le projet vise développer les capacités attentionnelles des 6/18 ans à travers un programme qui comprend 3 axes, développé sous forme d’ateliers adaptés à chaque niveau scolaire :

– faire comprendre le mécanisme biologique de l’attention

– apprendre à déceler les situations de conflits attentionnels

– développer son sens de l’équilibre attentionnel

 

Le projet ATOL a pour objectif de placer les capacités attentionnelles au centre de la scolarité afin d’améliorer l’apprentissage, et la future vie d’adulte des enfants concernés. Aujourd’hui, des partenariats sont envisagés avec plusieurs écoles, collèges et lycées.

POUR CITER CET ARTICLE :
journée mondiale – Salle de Presse Inserm Quand les neurosciences prêtent attention au milieu scolaire Lien : http://presse.inserm.fr/quand-les-neurosciences-pretent-attention-au-milieu-scolaire/29310/



fermer
fermer
RSS Youtube