C'est dans l'air

Vendredi 24 mars : Journée mondiale de lutte contre la tuberculose

21 mars 2017 - 11h42 | Par INSERM (Salle de presse)

Macrophages colonisés par Mycobacterium tuberculosis

Macrophages colonisés par Mycobacterium tuberculosis © Denis Fenistein-Priscille Brodin (Inserm)

Selon l’OMS, la tuberculose est l’une des 10 premières causes de mortalité dans le monde. En 2015, 10,4 millions de personnes étaient atteintes de cette maladie et 1,8 en sont mortes. La tuberculose est le premier facteur de mortalité chez les personnes VIH positives.

Selon l’OMS, un tiers de la population mondiale est porteuse d’une tuberculose latente. Dans 5 à 10% des cas, le bacille de Koch se réveille, notamment chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, qui ont un risque beaucoup plus élevé de développer la maladie.

Face à ce problème de santé majeur, les chercheurs Inserm restent mobilisés pour faire avancer la recherche, notamment sur le problème  de multi-résistance des souches de l’agent infectieux aux antibiotiques.

Des chercheurs de l’Unité Inserm 1019, au Centre d’Infection et Immunité de Lille (CNRS/Institut Pasteur de Lille/Inserm/Université de Lille), ont inventé un prototype de molécule, SMARt-420, capable de supprimer la résistance à l’éthionamide, un antibiotique utilisé pour traiter la tuberculose.

Lire le communiqué de presse « Tuberculose et antibiorésistance : des chercheurs lillois inventent un nouveau prototype de médicament », publié le 16 mars.

Retrouvez le dossier d’information sur la tuberculose, élaboré en collaboration avec Camille Locht, microbiologiste et directeur du Centre d’Infection et Immunité de Lille, Unité Inserm 1019 (CNRS/Institut Pasteur de Lille/Inserm/Université de Lille).

Une équipe de chercheurs du Centre d’Infection et Immunité de Lille (CNRS/Institut Pasteur de Lille/Inserm/Université de Lille) et de l’Institut de systémique, évolution, biodiversité (CNRS/Muséum national d’Histoire naturelle/UPMC/EPHE) s’est intéressée à l’histoire évolutive  de la mycobactérie responsable de la tuberculose, notamment à la lignée dite Beijing associée à la propagation de la tubercolose multi-résistante en Eurasie.

Lire le communiqué de presse : « Tuberculose, les origines de souches multi-résistantes aux antibiotiques dévoilées », publié le 19 janvier 2015.

Lire le BEH n° 7 (21 mars 2017) , Bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé Publique France sur la tuberculose en France.

POUR CITER CET ARTICLE :
Salle de Presse Inserm Vendredi 24 mars : Journée mondiale de lutte contre la tuberculose Lien : http://presse.inserm.fr/vendredi-24-mars-journee-mondiale-de-lutte-contre-la-tuberculose/27743/



Contacts médias
Contact Chercheur

Tuberculose et antibiorésistance

Alain Baulard

Directeur de recherche Inserm

Unité 1019 « Centre d’infection et immunologie de Lille »

+33 (0)3 20 87 11 55

alain.baulard@ibl.fr

Nicolas Willand

Professeur Université de Lille

Unité Inserm 1177 « Médicaments et molécules pour agir sur les sytèmes vivants »

+33 (0)3 20 96 49 91

nicolas.willand@univ-lille2.fr

Dossier Tuberculose

Camille Locht

Directeur de recherche Inserm

Directeur du Centre d’infection et immunologie de Lille

+33 (0)3 20 87 11 51

camille.locht@pasteur-lille.fr

Tuberculose multi-résistante en Eurasie
Philip Supply

Unité 1019 « Centre d’infection et immunologie de Lille »

+33 (0)3 20 87 11 54

Philip.supply@ibl.fr

Thierry Wirth

Unité 1019 « Centre d’infection et immunologie de Lille »

+33 (0)1 40 79 80 36

Wirth@mnhn.fr

fermer
fermer
RSS Youtube