Synthèse de presse

03 août 2012

10h34 | Par INSERM (Salle de presse)

Dépistage de la trisomie 21 par une prise de sang

La Suisse vient d’autoriser « un test de dernière génération », par prise de sang,« fiable et sans risque », permettant de dépister la trisomie 21, indique Le Figaro. Ce test sera disponible, dans ce pays, après le feu vert européen, sous le nom de « PraenaTest » par LifeCodexx, un laboratoire allemand qui exploite une licence américaine. Il pourra être réalisé dès la dixième semaine de grossesse. Selon le Pr Yves Ville, chef du service de gynéco-obstétrique de l’hôpital Necker (Paris), « c’est une petite révolution médicale. La France doit sans tarder lancer la procédure de validation de ce test, avant qu’un marché sauvage ne se mette en place ». Le Pr Ville, qui a réalisé un essai dans son service, explique que « plusieurs études internationales ont montré la fiabilité, évaluée autour de 99%, de cette méthode de dépistage non invasive ». Malgré tout, ce test de la trisomie 21 ne sera pas rapidement mis en place en France, souligne le quotidien. En effet, « ces premiers résultats, même s’ils sont très prometteurs, doivent être confirmés par des études cliniques menées à grande échelle sur notre territoire », explique Emmanuelle Prada Bordenave, la directrice générale de l’Agence de la biomédecine.

Le Figaro, 03/08

En Bref

Aujourd’hui en France note la découverte d’anticorps résistant à la rage « chez des habitants de l’Amazonie péruvienne qui n’avaient jamais été vaccinés contre la maladie ». Les scientifiques espèrent désormais « trouver de nouvelles voies de traitement », explique le quotidien. Plus de 55 000 personnes par an meurent dans le monde de la rage, suite, la plupart du temps, à une morsure de chauve-souris.

Aujourd’hui en FranceAFP, 03/08

550 salariés de la Normed, qui ont travaillé sur les chantiers navals dans la rade de Toulon jusqu’en 1989, viennent d’obtenir 10 000 euros d’indemnisation chacun pour « préjudice d’anxiété », indique L’Humanité. Ils ont en effet été exposés à l’amiante durant leur travail. Le journal explique que le « préjudice d’anxiété », dont ils ont été victimes, peut prendre trois formes : « un préjudice physique (gêne respiratoire, fatigue, infection…), moral (se savoir malade est dur à supporter) et d’agrément (les plaques neurales limitent la capacité de la victime) ». Selon le quotidien, « le jugement des prud’hommes de Toulon fera date pour tous les anciens de la navale ». L’Humanité, 03/08

Le mensuel Innovation & Industrie publie un article consacré à Sebia« leader mondial de l’électrophorèse des protéines servant au diagnostic d’un grand nombre de pathologies », qui a signé un partenariat avec l’Inserm et Inserm Transfert. Cette collaboration doit permettre de développer et mettre sur le marché « un test unique de dosage biologique de la chaîne alpha globine libre chez des patients bêta-thalassémiques », explique le journal.

Innovation & Industrie, 01/07

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube