Communiqués et dossiers de presse

Stimunity signe un contrat de licence exclusive avec l’Institut Curie et l’Inserm

Communiqué | 23 mars 2017 - 10h00 | Par INSERM (Salle de presse)
Institutionnel et évènementiel

aaeaaqaaaaaaaacpaaaajdg0njm4n2uyltfin2itndq2ys04mjc1ltg1oda5nzmxmdk2nq

Paris, le 21 Mars 2017 – Stimunity, l’Institut Curie et l’Inserm ont le plaisir d’annoncer la signature d’un accord de licence mondiale et exclusive sur deux brevets clés qui couvrent la technologie VLP-cGAMP de Stimunity pour développer de nouveaux médicaments en immuno-oncologie.

Tout a commencé par une découverte fondamentale faite par le laboratoire Immunité innée de l’Institut Curie, dirigé par Nicolas Manel, directeur de recherche à l’Inserm et co-fondateur de Stimunity. Il a découvert que les virus, lorsqu’ils infectent des cellules saines, peuvent encapsuler une molécule qui agit comme un cheval de Troie et active les défenses du système immunitaire. Cette découverte a été protégée et a donné lieu à deux publications majeures dans la revue scientifique Science[1]. « Cette découverte nous a donné l’idée d’utiliser une particule pseudo-virale et inoffensif (VLP) qui encapsule la molécule « cheval de Troie » et induit une réponse immunitaire très efficace contre les cellules tumorales. Ce fut le point de départ du projet », explique Nicolas Manel.

« De la découverte à un médicament qui peut être utilisé chez l’homme, il y a énormément de chemin à parcourir. Voilà pourquoi nous avons décidé avec Nicolas Manel de joindre nos forces et de créer une start-up pour porter ce projet», explique Sylvain Carlioz, co-fondateur et dirigeant de Stimunity. 

Le projet a été soutenu depuis le début par la Direction de la Valorisation et des Partenariats industriels de l’Institut Curie. « Le rationnel scientifique a été validé par Sebastian Amigorena, directeur de l’unité de recherche « Immunité et cancer » (Institut Curie/Inserm), et par un membre du conseil scientifique international de l’Institut Curie, le Pr Alain Fischer. Sur un aspect valorisation, il ne faisait aucun doute que la meilleure option était la création d’une start-up pour développer pleinement le potentiel de la technologie brevetée » explique le Dr Amaury Martin, Directeur du Département Valorisation et Partenariats Industriels de l’Institut Curie et Directeur de l’Institut Carnot Curie-Cancer. « Cette perspective s’inscrit par ailleurs parfaitement dans la nouvelle stratégie de l’Institut Curie que nous voulons promouvoir et illustre le potentiel du Centre d’Immunothérapie des Cancers de l’Institut Curie qui va être ouvert en 2017 » 

Le contrat de licence s’accompagne d’un accord de recherche partenariale entre Stimunity et le laboratoire de Nicolas Manel. Il permettra à la société de finaliser la validation du mécanisme d’action du médicament, une étape nécessaire pour convaincre les investisseurs privés de mener un premier tour d’investissement de 2 à 5 M €. Ce financement couvrira la fabrication du produit thérapeutique aux normes GMP et les études d’efficacité sur des modèles précliniques, deux éléments nécessaires avant que de pouvoir entrer en essais cliniques d’ici début 2019. 

[1] Gentili M, et al. Transmission of innate immune signaling by packaging of cGAMP in viral particles. Science. 2015. Bridgeman A, et al. Viruses transfer the antiviral second messenger cGAMP between cells. Science. 2015.

POUR CITER CET ARTICLE :
Communiqué – Salle de Presse Inserm Stimunity signe un contrat de licence exclusive avec l’Institut Curie et l’Inserm Lien : http://presse.inserm.fr/stimunity-signe-un-contrat-de-licence-exclusive-avec-linstitut-curie-et-linserm/27794/
fermer
fermer
RSS Youtube