Canal Detox

La vitamine C, traitement miracle contre le rhume vraiment ?

C’est le marronnier de l’hiver : lorsque le mois de décembre approche, tous les magazines santé font la part belle à la vitamine C. Pour certains, il est nécessaire d’en prendre sous forme de compléments alimentaires pour lutter contre les maladies hivernales, dont le rhume… Mais quels sont vraiment les effets de la vitamine C sur l’organisme ? Et les compléments alimentaires à base de vitamine C peuvent-ils  nous protéger du rhume ? Canal Détox fait le point.

Le 19 Dec 2022 - 9h30 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

C’est par l’intermédiaire de l’alimentation que nous nous procurons la vitamine C. © Unsplash

 

C’est le marronnier de l’hiver : lorsque le mois de décembre approche, tous les magazines santé font la part belle à la vitamine C. Sous forme de jus de citron ou de compléments alimentaires, les conseils pleuvent pour inciter chacun à absorber sa dose quotidienne de vitamines. Pour certains, il est nécessaire de prendre de la vitamine C sous forme de compléments alimentaires pour lutter contre les maladies hivernales, dont le rhume…

Mais quels sont vraiment les effets de la vitamine C sur l’organisme ? Et les compléments alimentaires à base de vitamine C peuvent-ils  nous protéger du rhume ? Canal Détox fait le point.

C’est un fait scientifiquement avéré : la vitamine C remplie de nombreuses fonctions dans l’organisme. Elle intervient par exemple dans la protection de la paroi des vaisseaux sanguins et l’assimilation du fer. Par ailleurs, les effets antioxydants de cette vitamine, qui empêche la dégradation des cellules, ne sont plus à démontrer.

Et comme notre organisme n’est pas capable de la synthétiser, c’est par l’intermédiaire de l’alimentation que nous devons nous en procurer. Il est préconisé d’en absorber en moyenne 110 mg/jour pour un adulte.

 

Consommer encore plus de vitamine C pour lutter plus efficacement contre le rhume ?

Est-ce à dire qu’en allant au-delà des doses recommandées et en consommant encore plus de vitamine C via des compléments alimentaires, on augmenterait les effets bénéfiques, notamment pour se protéger de l’attaque des virus responsables des inévitables rhumes ou rhinites de l’hiver ?

La réponse est non. De nombreuses études se sont penchées sur la question, et aucune d’entre elles n’a pu démontrer clairement des effets bénéfiques significatifs de la vitamine C à haute dose sur la fréquence, la durée ou encore la sévérité des rhumes. Pour la population générale, l’adage populaire selon lequel « un rhume non soigné dure 7 jours, soigné il dure une semaine » semble donc bel et bien vérifié. Par ailleurs, la vitamine C donnée comme traitement contre des infections sévères, n’a qu’un impact minime sur la santé des patients, comme l’a confirmé une récente revue de littérature.

Pour aller plus loin, consultez aussi un article sur le sujet sur la plateforme Cochrane 

De manière générale, au lieu de recourir à une supplémentation, il vaut mieux consommer des fruits et légumes riches en vitamine C comme les agrumes et les poivrons pour couvrir ses besoins. Et non seulement il ne sert à rien d’ingérer de fortes doses de vitamines C au-delà des apports recommandés pour lutter contre le rhume ou d’autres infections, mais les scientifiques découvrent aujourd’hui que, dans certaines conditions, la vitamine C peut avoir des propriétés oxydantes (et non plus antioxydantes). Par ailleurs, un apport excessif de vitamine C  peut provoquer des problèmes digestifs et des nausées.  

Mieux vaut donc se montrer prudents avec la surconsommation de vitamine C sous forme de compléments alimentaires, d’autant que rien ne garantit que les nutriments conservent leurs effets bénéfiques une fois extraits de leur matrice originelle, ni que les mêmes effets soient observés chez tout le monde (fumeurs ou non, personnes malades ou saines, etc.).

Près de 30 % des adultes consomment des compléments alimentaires en France. La vitamine C fait partie, avec le magnésium et la vitamine B6, des trois nutriments les plus consommés pendant l’hiver sous forme de compléments alimentaires.

Texte publié pour la première fois dans le livre Fake News Santé de l’Inserm, aux éditions du Cherche-Midi.

fermer
fermer
RSS Youtube