Press releases

Point d’étape sur l’essai Discovery promu par l’Inserm

Press release | 07 May 2020 - 19h32 | By INSERM PRESS OFFICE
Institutional and special event

Sorry, this entry is only available in French.

 

© Volodymyr  Hryshchenko on Unsplash

Au 7 mai 2020, 742 patients sont inclus dans l’essai Discovery essentiellement en France. Discovery dont l’investigatrice principale est la Pr Florence Ader des hospices civils de Lyon et le promoteur l’Inserm est un essai thérapeutique, fille de l’essai SOLIDARITY, conduit sous l’égide de l’OMS en Europe et dans le monde.

Les données sont analysées à intervalle régulier par un comité indépendant (DSMB) au fur et à mesure des inclusions.  La semaine prochaine, le DSMB de l’essai se réunit pour analyser les données collectées depuis le 22 mars. A l’issue de cette réunion, comme l’a évoqué le président de la République, ce comité indépendant produira une synthèse qui conclura soit à :

  • un signal positif (l’une ou l’autre des molécules testées est plus efficace que les soins standards optimaux),
  • un signal négatif (l’une ou l’autre des molécules testées est moins efficace que que les soins standards optimaux)
  • Pas de signal, auquel cas il faudra continuer à inclure des patients selon les mêmes modalités.

En cas de signal positif ou négatif, des modifications de l’étude seront envisagées en concertation avec SOLIDARITY.

Quel que soit le résultat de cette analyse, il est toujours aussi important pour les chercheurs et médecins de l’étude de réussir à sceller une alliance européenne autour de ce projet à vocation internationale. Le Luxembourg a d’ores et déjà rejoint l’essai Discovery et les échanges avec l’Allemagne, l’Autriche et le Portugal sont à une phase très avancée. Les échanges avec les partenaires européens sont longs, notamment pour des questions d’harmonisation réglementaire et organisationnelle qui sont incontournables.

En respect des règles internationales de bonnes pratiques qui régissent la recherche clinique, la synthèse produite par le DSMB n’a pas vocation à être rendue publique.

Discovery en pratique

L’essai Discovery évalue l’efficacité de différents traitements antiviraux visant à limiter la multiplication du virus observée chez certains patients hospitalisés dont l’état s’aggrave, souvent autour du septième jour de maladie.

Discovery a pour objectif d’évaluer l’efficacité et la sécurité de différentes stratégies thérapeutiques expérimentales qui, en l’état actuel des connaissances scientifiques, ont été identifiées comme des candidats thérapeutiques potentiels contre le Covid-19. Pour rappel, il s’agit de tester et de comparer les cinq stratégies suivantes :

  • soins standards optimaux ;
  • soins standards optimaux plus remdesivir ;
  • soins standards optimaux plus lopinavir et ritonavir ;
  • soins standards optimaux plus lopinavir, ritonavir et interféron bêta ;
  • soins standards optimaux plus hydroxychloroquine.

A noter par ailleurs que Discovery est un essai ouvert et randomisé : le choix du traitement pour chaque patient n’est pas laissé au libre-arbitre du médecin mais s’effectue de manière aléatoire. Dans chaque groupe de l’essai clinique est inclus un nombre équivalent de patients afin que l’essai soit équilibré, avec des données suffisantes obtenues sur chacun des traitements testés.

Le démarrage d’un tel essai, mis en place en un temps record, n’a été possible que grâce aux équipes hospitalières qui se mobilisent pour la recherche et à l’engagement des industriels partenaires du projet. Les laboratoires Merck, Sanofi, AbbVie et Gilead ont fourni les médicaments testés dans le cadre de Discovery.

 
What do you want to do ?

New mail

TO CITE THIS POST :
Press release – Inserm press room Point d’étape sur l’essai Discovery promu par l’Inserm Link : https://presse.inserm.fr/en/point-detape-sur-lessai-discovery-promu-par-linserm/39387/
fermer
fermer
RSS Youtube